9 bonnes raisons d’assister à Olympic – Knokke

“Raviver la flamme Olympic” disait Patrick.
9 bonnes raisons de venir assister à la première en championnat, ce dimanche 27, 15h, à la Neuville.

Photo: Julian Strzelczyk



Patrick Remy a donné, il y a 15 jours, le top départ psychologique de la saison avec un slogan: “Ravivons, tous, joueurs, dirigeants , supporters, la flamme Olympic”.
Staff et joueurs ont répondu 4/5 (on peut toujours faire mieux en compétition) au premier temps fort de la saison.
Battre le Lierse qui évolue une division plus haut, relève d’un exploit tempéré par Xavier Robert et Mohammed Dahmane. Focus humilité et remise en question .


Le public olympien a, lui, décodé la communion, de fin de match, entre joueurs et supporters comme un signal fort. La Neuville revit.
Dimanche 27, 15h, contre Knokke, changement de décor. On passe en version championnat et contre une formation Knokke qui devrait jouer le top 5.
9 bonnes raisons d’être à la Neuville, ce dimanche, pour la première en championnat.


Petite larme et émotions fortes. Les supporters olympiens s’étaient bien amusés, contre Sprimont, au premier tour de la Coupe: 9 buts, et du beau foot. Ils ont vibré, chanté et pour certains, versé une petite larme, à la fin de la rencontre palpitante contre le Lierse. ” Il y avait longtemps qu’on n’avait plus vécu un match avec autant de passion”. commentaient les supporters, en buvette populaire.


Olympic, Olympic, Olympic. Les 2 tribunes réunies ont, à l’unisson, scandé “Olympic, Olympic, Olympic” spontanément à 10 reprises. “Il se passe quelque chose à la Neuville” confirment 2 supporters qui n’en loupent pas une depuis des années.


Le petit Robert illustré. Parlons peu mais parlons foot. Le pressing mis en place par Xavier Robert n’a pas permis au Lierse de développer son aisance technique pour mettre le main (et le pied surtout) sur la maîtrise du match. L’intensité mise dans les duels, la bonne communication entre les 3 secteurs de jeu et le sacrifice collectif dans le sale boulot ont plu au public. La qualité technique des 2 formations a rendu le match vibrant. La “bande à Xavier” a réconcilié le public olympien avec le foot qu’il aime: intense et technique. A confirmer.


La reconnaissance de l’adversaire. Le président du Lierse a rendu hommage -et enterré la “hache de guerre”- en reconnaissant sportivement la victoire de l’Olympic : “Votre équipe est bien meilleure que celle de l’an dernier”. Dans l’état d’esprit mais pas que…


Ils ont fondu. Entre la version d’équipe 2019-2020 et l’actuelle, les supporters ont compris le pourquoi, cela court plus, plus vite et saute plus haut. Ils ont “fondu”. Les kilos perdus durant la “prépa” ont transformé quelques joueurs. Castellana a rajeuni …chez les anciens. Ghesquière s’est transformé dans son volume de course, ce qui rend son passing encore plus limpide. Tout le monde est passé au régime minceur.


Les “pitbulldogues”. Les 3 “bulles” distinctes (défenseurs, médians et attaquants) défendent ensemble et ne lâchent rien. Les “pitbulledogues”sont de retour.


En noir et blanc. Les supporters qui viendront ce dimanche habillé en “noir et blanc” (haut et bas) auront droit à une tournée générale de bonne humeur: un ticket boisson remis à l’entrée par le steward.


Ou années 70. Les supporters, en tenue vestimentaire “années 70”, auront droit au même tarif.


Plus de réservations. Si les mesures de distanciation sociale restent de mise, sous la surveillance stricte des stewards (port du masque obligatoire en tribune et lors des déplacements en tribune), il n’est plus utile de réserver. Les supporters apprécieront.