Brian Mangunza

Rebecq 0 – 3 Olympic : le résumé

Première victoire en championnat pour les Dogues, en déplacement ce dimanche après-midi sur la belle pelouse de la RUS Recbecquoise. Si le score est le reflet de la concrétisation des occasions Dogues, il n’en reste pas moins que les occasions pour Rebecq furent nombreuses et que le score aurait pu être autre. Victoire ce jour, certes, mais elle ne veut pas dire charrette. L’Olympic progresse mais le travail doit continuer.

Les Dogues réalisent une très bonne entrée dans la rencontre avec vingt premières minutes de beau jeu et d’efficacité (0 – 1 Jordan Henri – 3 ème et 0 – 2 Yoroma Jatta – 13 ème), mais Rebecq va cependant reprendre le contrôle du match durant les vingt-cinq minutes suivantes de la première période, avec une emprise dans le milieu et plusieurs tentatives manquées.

Début de seconde période, Franck Kore, puissant centre avant de Rebecq se présente dès la 46 ème face à Tanguy Moriconi en duel, mais son tir croisé passe à un petit mètre de notre poteau gauche, c’est un des tournants du match, qui ne permet pas à notre adversaire du jour de revenir dans la rencontre.

Les échanges vont alors s’équilibrer et à la 70 ème un corner de Alessio Palmeri donné vers le second poteau voit Issa Gorry expédier un obus de la tête à un mètre du sol dans le coin droit du but de Rebecq. C’est le break final qui clôt définitivement tout suspens.

Score final 0 – 3, chiffres un peu flatteurs car répétons que Rebecq n’a en rien démérité, le rythme du jeu a été élevé et pensons que peu d’équipes viendront prendre les trois points cette saison à la ruelle du Gobard, en cause de la bonne organisation et de la qualité de l’équipe de Rebecq.

A signaler que les deux cent supporters Dogues présents ont vécu le match dans une excellente ambiance, conviviale et sereine.

L’Olympic a aligné : Tanguy Moriconi (G), Kévin Van Horick, Quantin Durieux (Cap), Modeste Gnakpa, Adnan Kalincik, Alfuhsein Diakhaby, Alessio Palmeri, Issa Gorry, Sanounou Sidibé (63 è Lucas Giorlando), Jordan Henri (46 è Brian Mangunza) et Yoroma Jatta (81 è Malory Roman) – Quatrième réserve : Sami Buyuktopac

US Rebecq a aligné : Adrien Faidherbe (G), Matthew Verhaeren, Anthony Di Lallo, Quentin Hospied (67 è Joël Movoto), Gianni Cordaro, Maxime Fixelles (67 è Oscar Nahimana), Adrien Leclercq, Franck Kore, Kenny Verstraeten, Lou Wallaert et Attye Nagib – Troisième et quatrième réserves : Maxim Figys et Miguel Mendez Sobotka

Cartes jaunes et rouge : Olympic : Alfuhsein Diakhaby (45 è et 78 è ==> exclu), Brian Mangunza (54 è) et Yoroma Jatta (67 è) // Rebecq : Anthony Di Lallo (88 è)

Issa.Gorry

Le fil du match

3 è : 0 – 1 long assist de Kévin Van Horick qui lance Jordan Henri sur le flanc gauche, Jordan pénètre dans le rectangle de Rebecq après un crochet et enroule un tir qui fait mouche dans la lucarne droite du but défendu par Adrien Faidherbe (ex-espoir zèbre)

8 è : bon tir de Alessio Palmeri depuis la droite du rectangle, ca passe à cinquante centimètres du poteau gauche

12 è : re-belote pour Alessio Palmeri, ca passe encore pas loin, dommage !

13 è : 0 – 2 Yoroma Jatta est lancé sur le flanc droit par un assist – déviation de Issa Gorry, Yoro déboule vers le rectangle et sa frappe croisée sur-puissante est repoussée par l’intérieur du poteau gauche, le ballon rebondit sur Kenny Verstraeten qui revenait pour tenter de couvrir et finit sa course dans les filets. Sur le rapport de match, le but est attribué en ‘own goal’ à Lou Wallaert (ex – Union Saint Gilloise), mais les images montrent bien que c’est Kenny Verstraeten qui dévie bien involontairement dans son propre but

17 è : tête de Matthew Verhaeren, mais à droite de notre but

18 è : tir – déviation de Franck Kore (ex – D 2 Bulgare, l’an dernier et formé initialement à Tours en France), ca passe également à droite de la cage de Tanguy Moriconi, notre gardien

19 è : reprise de Nagib Attye (ex – RFB et ex – US Saint Malo), mais trois ou quatre bons mètres au-dessus de l’objectif

26 è : bonne sortie de Tanguy Moriconi face à l’arrivée de Nagib Attye, ce qui le pousse à trop croiser son envoi, ca file à gauche de notre but

28 è : centre – tir un mètre au-dessus de notre lucarne, encore par Nagib Attye, très en vue

30 è : coup franc donné par Anthony Di Lallo et fermement capté des deux mains, sans difficulté par Tanguy Moriconi

32 è : beau solo de Kenny Verstraeten qui glisse à Franck Kore dont la tentative de tir est dégagée par Quantin Durieux, après un mini-billard dans notre rectangle

34 è : passe en profondeur de Kenny Verstraeten pour lancer Franck Kore qui n’est pas sifflé ‘hors jeu’ (on s’interroge ! de même que le Kop Olympien juste à côté de la phase et idem pour Kévin Van Horick qui lève de suite le bras), le tir de Kore frappe le poteau droit de Tanguy Moriconi

36 è : tir de Gianni Cordaro, cinq mètres au-dessus

37 è : tir de Maxime Fixelles des vingt-cinq mètres, mais non cadré, ca passe au-dessus

41 è : sur ouverture de Alfuhsein Diakhaby, déboulé à droite de Sanounou Sidibé qui décoche un tir ‘rasant’, touché – dévié en corner par Adrien Faidherbe, alors que son envoi prenait la bonne direction

45 è : jaune pour Alfuhsein Diakhaby (petit anti-jeu)

Sidibé.Gnakpa.Palmeri

Score à la mi-temps : 0 – 2

46 è : remplacement de Jordan Henri, touché aux adducteurs, par Brian Mangunza

47 è : de suite duel entre Franck Kore et Tanguy Moriconi, le tir croisé passe à nouveau à gauche de notre cage – ouf ! (voir ci-dessus)

50 è : tir de Quentin Hospied loin au-dessus

54 è : duel un peu musclé pour l’obtention du ballon entre Brian Mangunza et Adrien Faidherbe ==> jaune pour Brian

60 è : nouveau tir ‘fusée’ de Franck Kore, touché et dévié sur notre poteau droit par Tanguy Moriconi

67 è : montée de Joël Movoto et de Oscar Nahimana et vingt secondes plus tard c’est centre du second pour un tir cadré du premier. Heureusement, Tanguy est là et arrête dans un beau plongeon + déviation

70 è : 0 – 3 par un coup de tête puissant de Issa Gorry qui reprend au second poteau un corner superbement donné par Alessio Palmeri. Cette fois, la messe semble dite, le suspens s’écarte des esprits

72 è : bon tir un mètre au-dessus de la lucarne de Rebecq, signé Lucas Giorlando, juste monté au jeu

78 è : seconde jaune pour Alfuhsein Diakhaby pour faute très légère, exclusion et nous voici à dix

81 è : nouveau duel entre Franck Kore et Tanguy Moriconi, mais cette fois l’attaquant est bien sifflé ‘hors jeu’; la parade de Tanguy pour dévier en corner est belle mais non utile

86 è : dernière tentative du décidément très remuant et rapide Franck Kore, mais ca passe une fois encore à gauche de notre cage

90 è : dernier tir Olympien par Lucas Giorlando mais à côté

91 è : Score final : 0 – 3

Avec une composition plus offensive, le re-positionnement de Modeste Gnakpa, qui échange sa position de demi-droit avec Alessio Palmeri, l’apport de Alfuhsein Diakhaby et de Sanounou Sidibé et la montée de Brian Mangunza, l’Olympic a montré un visage nettement plus conquérant et rassuré ses deux cent supporters présents sur place.

Nos occasions sont allées au fond, pendant que Rebecq a souvent manqué la cible, mais cependant touché le poteau à deux reprises.

Samedi prochain, le 16 septembre 2017, nous serons ‘bye’ en cause de l’interdiction d’activités sportives du White Star.

Notre prochaine rencontre de championnat est programmée en déplacement au Stade Waremmien, le dimanche 24 septembre, coup d’envoi à 18 heures.

Entre-temps, nous vous informerons si un match amical sera conclu ou non et peut-être en semaine, vu l’indisponibilité des clubs potentiels durant le week-end des 16 et 17 septembre.

VanHorick.Giorlando

Allez les Dogues ! Vive l’Olympic !