IMGP0530

Olympic 2 – 1 RWDM : le résumé

Le match de ce samedi 7 avril 2018 vient enrichir la longue histoire des duels acharnés entre les deux clubs historiques. Bravo à tous nos joueurs pour s’être véritablement ‘arrachés’ pour gagner la rencontre sur le score de 2 – 1, face à des Molenbeekois qui étaient pourtant très décidés à vouloir leur revanche du match aller. Et Bravo au RWDM pour son titre de champion, fêté comme il se doit d’abord à la Neuville, suite à la victoire de Durbuy contre le FC Liège (2 – 0).

Nous avons tous vécu une belle soirée de football, dans un bel esprit de sportivité, de fair-play, de camaraderie et de soutien sans faille aux deux équipes.

Tout d’abord aussi, un mot de félicitations et de remerciements pour l’importante intervention du service de la Croix-rouge et des pompiers de Charleroi qui ont pu réanimer et sauver un supporter Dogue, Monsieur Daniel Tournay, victime d’un grave incident cardiaque, juste avant le début de la rencontre. Le match débutera à 20 h 15′. Son épouse et son fils remercient les services de secours pour leur impeccable professionnalisme. Le club tout entier les remercie et salue la sortie du coma ce début d’après-midi de Daniel. Prompt rétablissement.

Le titre de champion est largement mérité pour Molenbeek, mais la victoire des Dogues ce samedi soir sur leurs terres l’est tout autant. On a assisté à un duel d’hommes, dans le respect mutuel. Les joueurs de l’Olympic ont livré une prestation acharnée dans les duels et avec un pressing constant, conclus par deux buts magnifiques, synonymes de victoire.

Bien que menés dès la 10 ème (0 – 1), sur une déviation de la tête de Johan Brouckaert sur un coup franc tendu donné de la gauche par Anthony Bova, les hommes de Soner Yurdakul et de Patrick Dimbala sont restés appliqués, concentrés et mordants en continuant à poser leur jeu et ont su profiter des espaces de contre-attaque ouverts par un Molenbeek qui n’a pas hésité à tout donner vers l’avant.

A la 35 ème, Jordan Henri file sur l’aile droite sur un bel assist de Issa Gorry, Jordan rentre vers le but et après un crochet, son tir du gauche, croisé vers le coin gauche, ne permet pas au gardien de Molenbeek, Anthony Sadin, d’esquisser un geste, c’est 1 – 1 méritoirement.

A la 45 ème, Tanguy Moriconi dévie au-dessus de sa latte, dans un réflexe, une reprise puissante de la tête de Johan Brouckaert sur un corner molenbeekois. C’est un premier tournant du match, sans quoi Molenbeek serait rentré au vestiaire avec un avantage déterminant.

Dès la reprise, les deux équipes donnent tout pour arracher la victoire, et c’est Malory Roman qui est le plus prompt à la 52 ème pour un long assist vers Yoroma Jatta sur le côté gauche du rectangle de Molenbeek où le tir de Yoro vers le coin droit finit au fond, c’est but (2 – 1), Anthony Sadin, malgré son envergure n’a pu que toucher le ballon, sans le dévier.

Les duels vont alors se poursuivre jusqu’à la fin, avec acharnement, mais l’Olympic va tenir bon, malgré la pression du ‘douzième homme’ molenbeekois, son incroyable public, tout en encouragements et en chants.

Vers la 80 ème, des chants ‘Merci Durbuy’ retentissent, les supporters du RWDM savent que le FC Liège est défait 2 – 0 à Durbuy et que le titre de champion leur est acquis. Bravo à eux !

Et BRAVO à tous nos joueurs pour leur consistante prestation du jour, qui est de très bonne augure avant le prochain tour final !

L’Olympic a aligné : Tanguy Moriconi (G), Alessio Palmeri, Quantin Durieux, Alfuhsein Diakhaby (45 è Misbaou Barry), Quantin Durieux (C), Adnan Kalincik, Issa Gorry, Malory Roman, Sami Buyuktopac (62 è Georgios Kaminiaris), Mahere Haddad, Jordan Henri et Yoroma Jatta (80 è Lucas Giorlando) – Quatrième réserve : Brian Mangunza

Le RWDM a aligné : Anthony Sadin (G), Anthony Cabeke (C) (64 è Jérôme Simon), Philippe Liard, Amaury Mabika, Jean-François Mbuba, Geoffrey Cabeke, Yohan Brouckaert, Anthony Bova (82 è Anthony Rivituso), Sindou Cisse (75 è Lucas Damblon), Nicolas Timmermans et Vincent Vandiepenbeeck – Quatrième réserve : Abidine Cher Haidara

Cartes jaunes : Olympic : 8 è Alfuhsein Diakhaby, 55 è Adnan Kalincik, 77 è Malory Roman, 79 è Quantin Durieux et 90 è Georgios Kaminiaris // RWDM : 90 è Jean-François Mbuba

Le fil du match : faits, occasions et buts

1 è : ça démarre sur les chapeaux de roue, dans une grosse ambiance de chants, de pétards et quelques fumigènes rouges luminescents, premier long ballon dans l’axe vers Jean-François Mbuba, Tanguy Moriconi communique et fait le ménage, en parfaite entente avec Quantin Durieux et Alfuhsein Diakhaby

4 è : bon pressing de Jordan Henri sur Anthony Sadin, qui est forcé de dégager en touche

8 è : faute un peu involontaire de Alfhusein Diakhaby (jaune), dans sa course il accroche la jambe arrière de Jean-François Mbuba, coup franc sur le flanc gauche à mi-distance

9 è : 0 – 1 le duo Philippe Liard – Anthony Bova est derrière le ballon et c’est Anthony Bova qui donne le coup franc tendu vers notre premier piquet, où Johan Brouckaert est le plus prompt à reprendre de la tête, c’est au fond

15 è : l’Olympic s’applique à continuer à poser le jeu, coup franc sur le flanc gauche obtenu par Malory Roman, c’est Mahere Haddad qui le donne, mais trop aérien vers Anthony Sadin, qui capte aisément dans l’air

20 è : nouveau coup franc pour l’Olympic, quasi identique, c’est pour Anthony Sadin. Allez les Dogues, il ne faudrait pas gaspiller les possibilités données par les phases arrêtées !

22 è : Anthony Bova est lancé à droite et face à la temporisation – sortie de Tanguy Moriconi et au pressing de Alfuhsein Diakhaby, l’essai de l’attaquant de Molenbeek passe un bon mètre au-dessus

29 è : Jordan Henri semble bien décidé à faire parler la poudre, il rentre dans l’axe en pénétrant la défense centrale de Molenbeek, son envoi du gauche passe un mètre au-dessus de la lucarne droite de Anthony Sadin

35 è : 1 – 1 Issa Gorry adresse un beau ballon – assist vers l’aile droite à Jordan Henri, Jordan fonce vers le rectangle molenbeekois en rentrant dans l’axe, Yoroma Jatta a bien suivi à gauche, mais Jordan crochete son opposant et décoche un tir croisé du gauche tout droit dans l’angle gauche de la cage de Anthony Sadin qui ne peut esquisser un geste

36 è : Mahere Haddad subtilise le cuir sur le flanc gauche et donne à Yoroma Jatta à la gauche du rectangle, le tir croisé de Yoro est stoppé par un défenseur molenbeekois, Vincent Vandiepenbeeck, qui se jette pour contrer et pour empêcher sans doute un nouveau but

42 è : premier corner du match pour l’Olympic, donné du coin gauche par Sami Buyuktopac, reprise de la tête mais bien faible et ce sont les gants de Anthony Sadin qui dégagent

44 è : Molenbeek fait le forcing pour tenter d’inscrire un second but juste avant la mi-temps, débordement de Jean-François Mbuba sur la droite, centre devant notre but au-dessus de Tanguy Moriconi, mais Jordan Henri est bien revenu défensivement et devance son opposant en plaçant en corner au-dessus de la cage

45 è : sur le corner, bonne reprise de la tête de Johan Brouckaert, encore lui, en plein sur Tanguy Moriconi à la bonne place, qui dévie des poings au-dessus de sa latte, dans un beau réflexe. Le second corner ne donne rien

Score à la mi-temps : 1 – 1 score qui paraît logique au vu de l’équilibre des prestations et des occasions, les duels dans le milieu du jeu ont fait rage avec Amaury Mabika et Sindou Cissé bien en verve pour Molenbeek, pendant que les Dogues Issa Gorry, Adnan Kalincik, Alessio Palmeri et Malory Roman sont sur tous les fronts pour presser haut et relancer vers Jordan Henri et Yoroma Jatta

47 è : pressing et déboulé sur la droite de notre rectangle de Anthony Cabeke, tir cadré, mais Tanguy Moriconi a bien réduit l’angle et est sur la trajectoire pour contrer

52 è : 2 – 1 contre-attaque pour l’Olympic menée par Malory Roman à droite, Malo a vu l’appel de Yoroma Jatta sur le flanc gauche, assist changement d’aile pour Yoro qui reçoit le ballon vers le rectangle de Molenbeek poursuivi par un défenseur central, le tir croisé de Yoro vers le coin droit fait mouche bien que le grand Anthony Sadin ait pu toucher. C’est du délire dans le camp Olympien, les Dogues semblent repartis vers un second exploit contre le leader !

58 è : nouvelle contre-attaque pour l’Olympic, long ballon de Malory Roman vers Issa Gorry à gauche qui se heurte à bout de course à la sortie de Anthony Sadin au rectangle, mini-cafouillage et tir à la retourne de Jordan Henri vers la cage vide, ça passe au-dessus

72 è : tir de Jérôme Simon, fraîchement monté au jeu, ça passe deux mètres à gauche du but de Tanguy Moriconi qui a bien suivi près de son piquet

78 è : chants nourris du kop Molenbeekois ‘Merci Durbuy’, la nouvelle tombe que le FC Liège est battu 2 – 0 à Durbuy et le RWDM est donc champion quoi qu’il arrive, c’est le début de la fête !

80 è : les duels se poursuivent toutefois avec une grande intensité dans le milieu, les joueurs de Molenbeek veulent laver la défaite 0 – 1 du 11 novembre 2017 au Stade Edmond Machtens et c’est le tout vers l’avant, avec des Olympiens bien mordants qui ne lâchent également rien

88 è : coup franc donné de la droite par Philippe Liard vers notre rectangle, mini-cafouillage et sur le second ballon reprise de Vincent Vandiepenbeeck, ca file à droite de notre cage

89 è : premier début d’envahissement du terrain par les supporters de Molenbeek qui pénètrent la zone neutre, la partie est interrompue par Monsieur Kevin Alexis

91 è : après plusieurs appels et une corde humaine sur la ligne de touche côté de la Tribune debout occupée par 1.500 Molenbeekois, la partie redémarre pour trois secondes seulement, coup de sifflet final immédiat pour la seconde victoire des Dogues contre le leader 2 – 1 C’est l’envahissement du terrain par les supporters en délire de Molenbeek, les embrassades, les chants, les hourras à Thierry Dailly, Président, pour le titre de champion, mérité pour le RWDM

Nous avons vécu une belle soirée de football, avec beaucoup d’engagement, beaucoup de respect mutuel, une belle propagande pour le football amateur.

Le RWDM évoluera l’an prochain en D 1 Amateur et visera un ‘top 5’.

La très solide prestation des Dogues ce samedi est de bonne augure pour le tour final qui va suivre, et qui sait que les deux équipes se reverront peut-être par deux fois lors de la saison prochaine.

A tous, merci pour votre présence, pour votre approche sérieuse et bon enfant de la rencontre, les deux équipes, les deux clubs ont gagné, dans une belle ferveur !

IMGP0539

Prochain match : déplacement des Dogues à Sprimont

Sprimont / Comblain – Olympic

Samedi 14 avril 2018 à 20 heures

Adresse du jour : Stade du Tultay – Rue Neronry – 4140 Sprimont

Allez les Dogues ! Vive l’Olympic !