CIMG0342

FC Liège 2 – 1 Olympic : le résumé

Dans un match de tour final à élimination directe, il faut certes un gagnant et un perdant. L’Olympic s’incline 2 – 1, au terme d’une partie où le respect de l’éthique sportive n’ a malheureusement pas été de mise. L’Olympic et ses supporters défendent les valeurs de fair-play, d’éthique sportive et de respect de l’adversaire. Force nous a été de constater pour la seconde année consécutive que notre adversaire du jour, le FC Liège ne partage pas une même approche.

Nous nous en tenons à des faits objectifs et prouvés : un tirage favorable au FC Liège, les tickets Dogues volés dans leur colis recommandé, le combi-car obligatoire, la réception de nos supporters dans un ‘enclos’ précaire toujours mal aménagé et sans progrès, les chants et les insultes permanentes du kop liégeois, celles de leur capitaine Eric Vandebon filmées en après match, la tentative d’intrusion du coach Brogno dans le vestiaire des trois arbitres à la mi-temps repoussée par Monsieur Crul, deux secondes cartes jaunes avec exclusions injustifiées, exclusions de nos trois coaches de la zone neutre, un pénalty final INEXISTANT dans la seconde prolongation, et enfin les menaces et insultes d’un supporter ivre et rageur à la terrasse de la Business seat à l’égard des membres de notre délégation officielle, etc.

Cela fait beaucoup, beaucoup trop !

Vraiment, la coupe est pleine, pleine d’un certain ‘fiel’ liégeois d’obtention de la victoire à n’importe quel prix.

Pour l’Olympic, ses dirigeants et ses supporters, le foot, c’est la fête, un moment de détente lors d’une saine compétition dans le respect de l’adversaire.

Le foot, non, ce n’est pas la guerre !

Les valeurs de l’Olympic ne sont pas celles de l’actuel matricule 4, qui ne sort vraiment pas grandi de ce qui vient de se dérouler là sous nos yeux, ce vendredi 4 mai 2018.

CIMG0317 CIMG0326

L’Olympic a aligné : Tanguy Moriconi (G), Alessio Palmeri, Quantin Durieux (C), Danilo Sarkic, Adnan Kalincik, Issa Gorry, Eric Indenge (72 è Alfuhsein Diakhaby), Georgios Kaminiaris (53 è Brian Mangunza), Mahere Haddad (66 è Sanounou Sidibé), Jordan Henri et Yoroma Jatta – Quatrième réserve : Lucas Giorlando

Le FC Liège a aligné : Romain Matthys (G), Arnaud Winandts, Eric Vandebon (C), Amine Jiyar, Laurent Dethier (85 è Eyanga Mombongo), Benoît Bruggeman (112 è Emmanuel Massa), Francesco Carratta, Raoul Kenne, Axel Dheur (79 è Randy Gargiana) et Jonathan D’Ostillo – Quatrième réserve : Jeffrey Baltus

Cartes jaunes et rouges :

Olympic : 26 è Quantin Durieux, 39 è Eric Indenge, 44 è Danilo Sarkic, 49 è et 100 è ==> rouge Alessio Palmeri, 73 è et 80 è ==> rouge Adnan Kalincik et 107 è Issa Gorry

FC Liège : 15e Axel Dheur, 84 è Jonathan D’Ostillo et rouge directe 105 è Maxime Electeur

Le fil du match : faits, occasions et buts

5 è : bonne entame de la partie pour les Dogues qui font circuler au sol, la tension est palpable, le round d’observation est très bref

6 è : Amine Jyiar, en position hors jeu de deux mètres non signalé, reçoit un petit ballon dans le dos de notre défense, sortie et duel gagné par Tanguy Moriconi. Seconde tentative contrée de Laurent Dethier devant notre petit rectangle, le ton est donné

16 è : première jaune pour Axel Dheur pour coup direct sur Danilo Sarkic à terre, suite à un duel à la droite du rectangle Olympien. Coup direct sous les yeux du linesman à un mètre, le règlement prévoit pourtant la rouge directe.

18 è : rentrée dans l’axe depuis le flanc droit et tir enroulé du gauche par Jordan Henri vers la lucarne gauche de Romain Matthys ‘Kakou’, ca passe au-dessus

22 è : coup franc dans l’axe pour Maxime Electeur, bien donné vers le coin droit de notre but, superbe envolée et arrêt de grande classe par Tanguy Moriconi qui capte. Tanguy nous montre toute sa valeur, exceptionnelle !

24 è : nouveau coup franc un peu plus rapproché dans l’axe, à nouveau par Maxime Electeur, loin au-dessus dans le pare-ballon

27 è : première jaune pour les Dogues pour Quantin Durieux, suite à un plongeon en avant de Amine Jyiar qui mystifie Monsieur Crul. Simulation.

28 è : longue rentrée en touche donnée du flanc gauche pour Liège, deux têtes en arrière et troisième tête de Laurent Dethier, deux mètres à gauche de notre but, Tanguy Moriconi a bien suivi

37 è : rentrée dans l’axe venant de la gauche par Yoroma Jatta, crochet et tir sur-puissant de Yoro qui lèche le poteau gauche de Liège, ‘Kakou’ avait également bien suivi

39 è : jaune pour Eric Indenge, faute d’action

42 è : combinaison des Dogues sur le flanc gauche, passe de Yoro à Eric Indenge, dont le tir cadré est juste sur ‘Kakou’ qui cueille sans difficulté

43 è : tir au-dessus de la cage de l’Olympic par Axel Dheur

45 è : jaune pour Danilo Sarkic, son long tacle glissé à la gauche du rectangle dans la course emporte son attaquant Axel Dheur qui se relève de suite, Danilo s’excuse

46 è : le coup franc est donné direct par le pied gauche de Eric Vandebon, en plein sur Tanguy Moriconi qui bloque bien

46 è : petit cafouillage à la rentrée aux vestiaires, Amine Jyiar semble en vouloir gros contre Adnan Kalincik, chacun rentre finalement dans son vestiaire

Mi-temps : score 0 – 0 logique avec des débats tendus mais équilibrés. Nous citons volontiers l’avis d’un connaisseur du foot exprimé à la mi-temps, Monsieur Robert Wasseige : ‘L’Olympic me donne une bonne impression’ – Merci à Robert et pour tout ce qu’il a apporté au foot belge, liégeois et carolo

CIMG0350

48 è : jaune pour Alessio Palmeri

49 è : le FC Liège met la pression mais les Dogues tiennent et continuent à vouloir construire. Coup franc pour Maxime Electeur et contre-attaque immédiate, rondement menée par Jordan Henri

52 è : sortie de Georgios Kaminiaris, blessé et soigné sur la touche; le flanc gauche de l’Olympic est affaibli

53 è : centre de Eric Indenge vers Yoroma Jatta au second poteau, devancé dans les airs par une déviation de la tête d’un défenseur

54 è : montée de Brian Mangunza en place de Georgios Kaminiaris, blessé

57 è : 1 – 0 contre favorable pour Raoul Kenne à la droite de notre rectangle, il déboule face à Tanguy Moriconi en s’appuyant sur un ‘une-deux’ avec Amine Jyiar. Kenne place en force dans le plafond gauche du but

62 è : arrêt de Tanguy Moriconi qui repousse une reprise aux huit mètres à nouveau de Raoul Kenne, suite à une longue rentrée en touche sur la gauche et tête arrière pour Liège

66 è : second changement pour l’Olympic : Mahere Haddad OUT // Sanounou Sidibé IN

68 è : corner dangereux pour Liège, la reprise de la tête de Laurent Dethier passe deux mètres à droite de notre cage

72 è : troisième et déjà dernier changement pour l’Olympic : Eric Indenge OUT // Alfuhsein Diakhaby IN

73 è : carte jaune pour Adnan Kalincik, l’action se passe vers le rectangle de l’Olympic, Monsieur Crul arrête le jeu et revient vingt mètres en arrière à la gauche du rond central et décerne un bristol jaune à Adnan, visiblement pour rouspétances. Quid ? Les esprits sont échauffés.

79 è : premier changement pour Liège : Axel Dheur OUT // Randy Gargiana IN

80 è : seconde jaune et exclusion de Adnan Kalincik en duel avec Amine Jyiar sur la gauche à mi-distance. Pourtant, Adnan Kalincik touche le ballon et non l’homme. Une exclusion visiblement très sévère et non justifiée de Monsieur Crul. Premier tournant du match.

83 è : centre au second poteau de Maxime Electeur pour Randy Gargiana dont la reprise croisée est un peu faible, Danilo Sarkic dégage un mètre devant notre ligne

85 è : cisaillage en règle de Jonathan D’Ostillo sur Brian Mangunza qui passait sur l’aile droite, la rouge directe n’est pas délivrée, mais bien la seule jaune !

85 è : second changement pour Liège : Laurent Dethier OUT // Eyanga Mombongo IN

86 è : 1 – 1 le coup franc sur l’aile droite est donné par Sanounou Sidibé qui score directement dans la lucarne droite du but de Romain Matthys qui ne peut toucher le cuir. Alors que tout le monde s’attend à un envoi tendu au petit rectangle, Sanounou change sa course au dernier moment et envoie un beau missile dans la lucarne droite. Magnifique but qui remet les équipes à égalité et relance la partie vers les prolongations. Les supporters de l’Olympic sont ravis !

92 è : sortie de Tanguy Moriconi, décidément impérial, dans les pieds d’un avant liégeois, après un mini cafouillage à droite, suivie d’une tentative de retourné acrobatique par Amine Jyiar, directement haut dans la tribune du kop liégeois

93 è : fin du temps réglementaire sur le score de 1 – 1, deux prolongations de quinze minutes vont avoir lieu

CIMG0335 CIMG0324

94 è : envoi cadré mais peu puissant de Jordan Henri pour ‘Kakou’ qui capte aisément

98 è : centre de Brian Mangunza depuis le point de corner droit vers Sanounou Sidibé, ‘Kakou’ intervient dans les airs

100 è : centre de Randy Gargiana en large position hors-jeu vers Benoît Bruggeman qui pousse au fond, alors que le jeu est arrêté, pas de carton jaune !!

101 è : seconde carte jaune pour Alessio Palmeri et donc exclusion. Il y a une seconde d’hésitation entre Quantin Durieux et Alessio Palmeri pour qui va donner un coup franc long depuis la moitié de notre terrain sur l’aile droite. En aucun cas, il n’y a gain de temps ou encore ballon avancé, la décision de Monsieur Crul n’est pas compréhensible et fausse les débats en réduisant l’Olympic à neuf unités. Où est la psychologie de cette décision ? Second tournant du match.

105 è : rouge directe pour Maxime Electeur qui confond tacle et grande faucheuse sur l’aile droite, face à un nouveau déboulé gagnant de Brian Mangunza. Brian Mangunza doit être soigné au bord du terrain avec l’épaule déboîtée ! Y aurait-il comme un peu de compensation dans l’air, car Jonathan d’Ostillo pour la même faute à la 85 ème n’a reçu que la jaune.

106 è : pénalty accordé par Monsieur Crul pour prétendue faute de bras de Jordan Henri, qui n’a pas le MOINDRE geste volontaire en se faisant canonner à deux mètres de lui. Les bras de Jordan sont le long du corps. Les images montrent clairement que le ballon vient taper directement le bras gauche de Jordan qui est aligné le long du corps. La violence du shoot fait reculer le bras ballant en arrière. Il n’y a AUCUNE INTENTION VOLONTAIRE. Jordan Henri va aux explications et Monsieur Crul maintient avoir vu – faussement – un geste de bras rentrant vers l’abdomen !!??

C’est une décision contraire aux lois du jeu qui prévoient une intention, un geste volontaire d’arrêt de la balle, ce qui n’est AUCUNEMENT le cas en l’espèce !

107 è : 2 – 1 Eric Vandebon convertit le péno par un puissant contre-pied dans l’angle droit

108 è : troisième et dernier changement pour Liège : Benoît Bruggeman OUT // Emmanuel Massa IN

113 è : coup franc donné par Jordan Henri, ça ne donne rien

117 è : superbe accélération, double grand pont de Brian Mangunza sur l’aile droite, son centre aérien est capté par ‘Kakou’

119 è : dernier solo de Jordan Henri sur l’aile droite avec rentrée dans l’axe, son tir passe au-dessus sur la gauche du but liégeois

120 è : après quarante secondes d’arrêt de temps de jeu, Monsieur Crul siffle la fin de la rencontre

121 è : les joueurs de l’Olympic viennent remercier et féliciter leurs supporters.

BRAVO les gars ! Vous n’avez rien lâché, malgré un contexte très hostile et très défavorable. Nous sommes fiers de vous et de votre combativité.

En conclusion, si on a sans doute assisté à une rencontre intense et digne de la finale du tour final, les faits sont là, accablants : l’éthique sportive n’a pas été respectée au détriment de l’Olympic de Charleroi et ce, de manière encore plus importante, que lors du match équivalent de 2017

A titre de comparaison, nous rappelons que rien de semblable n’a été constaté lors de la récente venue de 2.000 supporters, dirigeants et joueurs du RWDM au Stade de la Neuville, pour l’obtention de leur titre, avec un match au moins aussi intense.

Un match à enjeu peut se dérouler dans un bon esprit de combativité, de fair-play et de fête.

Tel n’a pas été le cas au FC Liège, ce vendredi 4 mai et nous le déplorons.

A tous, merci pour votre fidélité tout au long de notre saison pour votre club de coeur, le Royal Olympic club de Charleroi et pour notre site internet www.olympic-charleroi.be, pour vous servir

Allez les Dogues ! Vive l’Olympic !

CIMG0331 CIMG0328 CIMG0327