Fred Bertin: “9 chances sur 10 pour que je parte.”

Au début des années 2000, Fred Bertin entraîne au Sporting, encadré notamment par Didier Beugnies, Norbert Lukalu et Raymond Mommens. Depuis 2012, le formateur, plutôt orienté vers le football à “11”, est à l’Olympic, tout d’abord comme recruteur et coordinateur, et depuis l’année dernière, comme entraîneur des U19 et assistant en Espoirs.

“Ma mission était de placer nos équipes en PO1, un objectif atteint depuis plusieurs saisons. Je le répèterai toujours, le travail paie. Aujourd’hui, lorsque je vois l’équipe Espoirs, je me dis chaque semaine que certains jeunes mériteraient une place dans le groupe en D2 Amateurs, leur niveau est équivalent si pas supérieur à certains éléments de l’équipe première.”

Sportivement, l’actuel T2 en Espoirs vit en parfaite entente avec Remi DiNolfo. “Nous parlons football, nous voyons les mêmes choses lorsque nous analysons les rencontres. J’avais à l’époque avec Raymond Mommens le même feeling.”

JE RECHERCHE PLUS DE STABILITE

“Chaque année, des coordinateurs différents sont nommés, des directeurs techniques viennent avec de nouvelles idées et c’est compliqué pour la continuité. Voilà pourquoi je souhaite partir. Ma décision est prise à 90%. C’est paradoxal car je vis une bonne saison sur le terrain. La génération des U19 est de très bon niveau, nous les formons depuis des années et le groupe est resté assez stable. La chance que j’ai avec cette équipe est que les parents sont passionnés de football mais respectueux du travail réalisé par les formateurs et les préparateurs physiques. Les sélections ne se discutent pas pendant trois heures après le match. C’est important aussi (rires).”

Quoi qu’il advienne par la suite, l’homme conservera de bons souvenirs de sa collaboration avec les les Dogues et le Président Adem Sahin. ” Le Président a toujours respecté ses engagements avec moi depuis sept ans, j’ai parfois des difficultés à comprendre les critiques dont il est victime”, ajoute Fred. “Sur le plan sportif , les préparateurs Michel Bertinchamps et Hughes Taton ont réalisé cette année un boulot extraordinaire. J’en profite pour les saluer.”

En tant que joueur, Fred Bertin avait atteint le niveau des espoirs au Sporting de Charleroi, puis a joué notamment trois saisons en Promotion avec Namur. Lorsqu’on lui demande si il est séduit par un poste de T2 avec la future 1ère Provinciale, l’homme de terrain ne repousse pas complètement l’idée. Son travail avec les U19 pourrait peut-être connaître une prolongation.