Meux 1 – 0 Olympic : le résumé

‘Olympic, as-tu perdu ton âme ?’ C’est la question que se posaient nombre de supporters et de connaisseurs de l’Olympic de Charleroi, à l’issue de la seconde défaite de rang de nos Dogues (1 – 0) à la rue Janquart chez les Meûtis, ce dimanche après-midi. Tentons d’y répondre par des faits objectifs, en retraçant le fil du match. Face au bloc équipe soudé du FC Meux, bien habitué à son petit terrain, les Dogues n’ont su répliquer par une force de frappe décisive, en dépit d’une bonne volonté affichée. Quo vadis Olympic ?

En l’absence de notre Capi Quantin Durieux et de Issa Gorry, suspendus, l’Olympic s’aligne avec une défense inédite : Modeste Gnakpa, Danilo Sarkic, Misbaou Barry dans l’axe et le retour de Sami Buyuktopac à gauche, avec Kévin Van Horick, présent en réserve, mais laissé au repos. Il en est de même pour Adnan Kalincik, ménagé cette semaine, avant le choc à la Neuville, samedi prochain le 4 novembre, Olympic – FC Liège. Patrick Dimbala, nouveau T 2 annoncé est présent sur le côté de notre banc, où Gaëtano Tagnesi assume le poste officiel. Grégory Christ est également sur le banc, T 3 officiel.

Signalons que le match a été marqué par quelques difficultés d’arbitrage, spécialement en matière de hors-jeux à répétition et contestés. Ceci n’excuse évidemment pas cela, et la victoire de Meux est bien là.

L’Olympic a aligné : Tanguy Moriconi (G), Modeste Gnakpa, Danilo Sarkic, Misbaou Barry (46 è Mahere Haddad), Sami Buyuktopac (79 è Malory Roman), Alfhusein Diakhaby, Lucas Giorlando, Alessio Palmeri, Jordan Henri, Sanounou Sidibé (46 è Brian Mangunza) et Yoroma Jatta – Quatrième réserve : Kévin Van Horick

Le FC Meux a aligné : Kenny Paulus (G), Antoine Boreux, Miguel Dachelet, Christophe François (76 è Fortune Kalatay), Antoine Palate (80 è Gauthier Baudoin), Vittorio Villano (85 è François Weynant), Badreddine Azouzi, Gaëtan Joannes, Robin Demaerschalck, Thibaut Otte, Gauthier Smal – Quatrième réserve : Cyril Van Hyfte

Cartes jaunes et rouge : Olympic : Brian Mangunza (55 è), Tanguy Moriconi (72 è), Danilo Sarkic (72 è) et Malory Roman 90 è + 90 è ==> rouge // Meux : Antoine Palate (58 è) et Miguel Dachelet (70 è)

Le fil du match : buts, occasions et faits

2 è : centre de Jordan Henri de la gauche vers Yoroma Jatta, un défenseur central effectue le sauve qui peut par une tête en corner, en devançant la tête de Yoroma Jatta qui allait placer au fond

3 è : ballon au petit rectangle pour Yoroma Jatta, pichenette qui passe juste à côté du piquet gauche

5 è : pénétration de Yoroma Jatta sur la gauche et bon dédoublement de Sanounou Sidibé qui centre vers le second poteau où la reprise de Alessio Palmeri est contrée

Bonne entame de match des Dogues qui mettent la pression, mais le dernier geste fait défaut

13 è : coup franc donné du flanc gauche par Jordan Henri vers le petit rectangle, où la reprise de Yoroma Jatta passe à nouveau à ras du piquet gauche. Décidément, ca ne veut pas scorer !

16 è : 1 – 0 Gauthier Smal reçoit un long ballon lancé sur l’aile droite; dans son déboulé, il tente un tir aérien donné du tibia, en cloche, et ça fait mouche dans le plafond de notre but, juste sous la latte. Tanguy Moriconi ne peut y opposer ses poings. Réalisme pour Meux : premier tir, premier but !

17 è : centre de Sami Buyuktopac de la gauche pour Yoroma Jatta qui dans un angle fermé frappe cadré, son envoi est contré par un défenseur et par le gardien

30 è : bon centre de Vittorio Villano (ex-Sporting Charleroi, Standard, Tubize, Heppignies, etc.), reprise vers notre but et bien contré par Misbaou Barry

32 è : beau mouvement des Dogues sur le flanc gauche et centre trop appuyé de Sanounou Sidibé au-delà du second poteau, où Yoroma Jatta est en embuscade

35 è : nouveau centre de Sami Buyuktopac vers Yoroma Jatta qui est étonnamment sifflé hors jeu en venant de l’arrière, déviation de la tête d’un défenseur central qui place de toute manière hors des limites

39 è : tir dangereux de Christophe François pour Meux, ca touche notre latte

41 è : centre-tir de Sanounou Sidibé, directement remisé par un défenseur central dans les mains de son gardien Kenny Paulus. La remise est involontaire juge le référé, pas de passe arrière volontaire au gardien

44 è : faute de Lucas Giorlando qui donne un coup franc pour Meux, aux vingt-cinq mètres un peu décentré à gauche, le tir passe loin à gauche de notre cage

45 è : longue rentrée en touche de Danilo Sarkic, captée par Kenny Paulus

Score à la mi-temps : 1 – 0 malgré quatre occasions franches (Olympic) à deux (Meux), ça ne tourne pas rond, les finitions font défaut, les Dogues sont second dans la majorité des duels

46 è : montée immédiate de Mahere Haddad et de Brian Mangunza pour Misbaou Barry et Sanounou Sidibé

50 è : percée de Yoroma Jatta à droite, un bon crochet mais Yoro va buter contre Kenny Paulus, qui est bien sorti

66 è : tacle de grande classe de Danilo Sarkic qui ne touche nullement l’attaquant de Meux près du point de corner droit. Le juge de ligne et le référé se font mystifier par la chute de l’attaquant qui butte sur le ballon et carte jaune absolument non méritée pour Danilo. La demande d’explication ne donne rien !

68 è : tentative à mi-distance de Vittorio Villano au-dessus

70 è : l’Olympic joue le tout vers l’avant et se découvre un peu. Remise de la tête de Danilo Sarkic qui lobe Tanguy Moriconi qui revient bien vers son but et sauve de justesse devant sa ligne

74 è : tir croisé aérien donné de la gauche par Lucas Giorlando vers la lucarne droite de Meux, ca file au-dessus. Dommage !

85 è : centre au cordeau de Jordan Henri pour une reprise de Lucas Giorlando que chacun voit au fond, mais non, c’est sauvé sur la ligne !

89 è : centre de Jordan Henri de la droite vers Brian Mangunza qui est devancé par le gardien au second poteau

90 è : duel entre Fortune Kalatay et Tanguy Moroconi qui dévie l’envoi à mi-hauteur en corner

90 + 1 : Meux cherche à gagner du temps au point de corner droit. Malory Roman est bousculé et reçoit même un coup direct, il demande au référé d’intervenir et reçoit une jaune pour toute réponse; sur sa protestation, c’est une seconde jaune, synonyme d’exclusion. Immérité et abusif du référé !

90 + 2 : coup de sifflet final, sur le triste score de 1 – 0

A chacun sa réponse à la question du dessus ‘Olympic, as-tu perdu ton âme ?’, avec la relecture des nombreuses occasions Dogues. Il n’y pas de matches faciles, chaque match doit être un combat où les guerriers les plus motivés l’emportent. C’est cela la longue tradition de l’Olympic. Faisons la vivre : nos joueurs doivent jouer à fond les deux prochaines batailles contre le FC Liège et au RWDM, notre staff doit faire respecter les consignes, nos supporters doivent encourager quoi qu’il arrive.

 

Prochain match à domicile : Olympic – FC Liège

Samedi le 4 novembre 2017, coup d’envoi à 20 heures

Stade de la Neuville : ouverture dès 18 heures côté parking Janson

Repas Business seats en avant-match : lire notre annonce : http://www.olympic-charleroi.be/?p=4393

Présentation et défilé de toutes nos équipes de jeunes de l’EDJ : venez nombreux les applaudir et les soutenir !