Olympic 1 – 4 La Louvière : le résumé

Les Dogues, menés 0 – 1 à la pause un peu contre le cours du jeu, égalisent à la 70 ème par un pénalty converti par Alessio Palmeri 1 – 1. Deux minutes plus tard (72 è), c’est le tournant du match avec un plongeon de Momo Dahmane devant Mickaël Séoudi dans notre rectangle. Dahmane a beau s’excuser auprès de Séoudi, cela marche, le référé et son juge de ligne sont mystifiés et le péno est converti en force 1 – 2. Les Dogues sont touchés au moral et deux contre-attaques rapides de La Louvière enfoncent alors le clou à la 80 ème 1 – 3 et à la 84 ème 1 – 4.

Cela ne peut toutefois expliquer la pauvreté offensive de notre équipe à l’avant, zéro occasion, peu ou pas de tir au but, à l’exception de deux corners en seconde période, donnés par Lilian Bochet, l’un avec une reprise de la tête de Issa Gorry de peu au-dessus et l’autre avec un cafouillage devant la cage de Ulric Cremers.

En tribune ce samedi soir, nous avions la sympathique visite de Yoroma Jatta, beaucoup de supporters l’ont salué lui demandant s’il voulait ré-enfiler sa vareuse Dogue.

Le match est précédé d’une minute de silence et le coup d’envoi est donné par un trio composé du Président Adem Sahin, de Monsieur Alain Gaume et de Luc Maton.

Durant les quarante premières minutes, l’Olympic a eu la possession majoritaire du ballon et on a pu saluer le retour titularisé de Adnan Kalincik, au four et au moulin dans le milieu, tant sur les contres qu’à la relance. Adnan sortira à la 68 ème pour Thierry Nendaka qui sur sa première montée à gauche obtient le pénalty égalisateur.

Les choses vont ensuite tourner à l’aigre.

Malgré les multi-demandes d’explication au référé, c’est péno à la 72 ème sur la simulation – plongeon de Dahmane (voir ci-avant).

Et à la 93 ème, Brian Mangunza nous évite un score quasi de forfait, en tirant un dernier pénalty au-dessus de notre transversale à droite. Un score final de 1 – 5 est évité. Là encore la faute et la carte jaune délivrée à Désiré Ngimba sont celles d’une sévérité extrême du référé, avec un coup de sifflet très rapide, à la moindre touchette.

L’Olympic a aligné : Moriconi (G), Gorry, Ngiamba, Kalincik (68 è Nendaka), Somé, Bochet, Durieux (C), Giorlando, Palmeri, Séoudi et Luvuezo (46 è Kambala) [non montés : Bruyère et Diakhaby]

Cartes jaunes : Moriconi (73è), Ngiamba (90è)

L’Olympic s’assure la maîtrise du ballon et le gain d’une majeure partie des duels durant les quarante premières minutes, mais peu de ballons parviennent en zone de conclusion.

40 è : 0 – 1 corner donné en retrait pour La Louvière et Jordan Sampaoli tente sa chance en tir croisé de la droite depuis les trente-cinq mètres, ca file sans être touché au travers d’une forêt de jambes dans l’angle gauche du but de Corentin Moriconi. Aucun pied n’a touché ou dévié l’envoi. Un but un peu chanceux, que  l’on attendait pas.

Score à la mi-temps0 – 1

Les Dogues remontent motivés avec de bonnes intentions et vont gagner deux bons corners dangereux (voir ci-avant).

67 è : tir de Lilian Bochet, c’est parti pour entrer en frôlant le piquet, mais Ulric Cremers touche in extremis

70 è : 1 – 1 juste après sa montée au jeu, sur sa première percée offensive sur le flanc gauche, Thierry Nendaka se fait sécher dans le rectangle de La Louvière. La conversion du péno est réalisée par Alessio Palmeri, calme et parfait tir dans l’angle gauche à ras de sol.

72 è : 1 – 2 Momo Dahmane effectue un plongeon dans notre rectangle face à la défense très correcte de Mickaël Séoudi, l’attaquant de La Louvière vient se jetter contre la jambe de Mika, l’arbitre voit les choses de l’arrière et est trompé. Dhamane s’excuse de suite auprès de Séoudi, mais le péno est maintenu et converti par Kevin Van den Kerchof, en force à droite

80 è : 1 – 3 rapide contre-attaque de La Louvière et ‘une deux’ au profit de Momo Dahmane qui se présente seul et prolonge dans le but hors de portée de Corentin Moriconi

84 è : 1 – 4 pénétration dans le rectangle de Bafode Dansoko qui adresse un extérieur du pied droit directement dans notre lucarne droite, un beau but, bel envoi

90 è : débordement et tir dans notre petit filet gauche par Brian Mangunza

90 + 3 è : nouveau péno pour La Louvière pour une touche très légère de Désiré Ngiamba sur son vis-à-vis, l’envoi de Brian Mangunza passe au dessus de notre transversale à droite. Le score de 1 – 5 est évité.

Que retenir de ce match, si ce n’est la bonne volonté de nos joueurs, combatifs, combinant bien dans le milieu en ouvrant le jeu. Mais, ce n’est pas suffisant à ce niveau, il faut des tirs au but, des débordements, des centres et des tentatives plus nombreuses pour arriver à scorer et donc à gagner.

L’Olympic se rapproche malheureusement de la zone dangereuse, toujours avec un total de dix points, qui n’est pas le reflet de la qualité potentielle élevée de notre groupe.

Prochaine rencontre : Solières – Olympic en déplacement – dimanche 28 octobre 2018 à 15 heures

Adresse du jour : Stade du Château vert – Chemin de Perwez 4500 HUY

Un car des supporters est organisé pour le déplacement – départ à 13 h 15 (parking Janson) – 12 eur

Réservations : Michel Baronville au 0477 38 37 26