Patrick Remy m’ a dit … “La saison va se concentrer sur 6 mois en 2021. On s’y prépare”.

Patrick Remy, le report des compétitions jusque janvier 2021, cela vous parait cohérent ?
P.R.: “C’est la solution de sagesse que j’ai évoquée à la presse, en interne  et sur nos réseaux sociaux dès que le “lockdown” pour le foot amateur a été décidé. C’était une conclusion basée sur le timing estimé par les experts pour que les chiffres pandémiques retombent à un niveau suffisamment bas. Les dirigeants de notre division étaient globalement de cet avis. La fédération a été dans ce sens. Tant mieux. Il reste maintenant à se mettre d’accord sur la date exacte de reprise du championnat et sur la programmation du match de coupe prévu, chez nous,  contre Zulte-Waregem. Ces dates devront tenir compte d’un délai de préparation suffisamment long pour que les organismes soient prêts à assumer un “marathon de matches”. 

Et ce jour, Pfizer annonce qu’un vaccin anti-Covid, à 90 % fiable, serait rapidement disponible…
P.R.: “Enfin, une très bonne nouvelle sur le front sanitaire. J’espère que l’info va se vérifier et ainsi freiner la pandémie qui nous pollue vie privée et économique depuis mars. Les bourses ont unanimement accueilli cette information avec euphorie. Les vaccins seraient disponibles en 2020 déjà et en 2021, en quantité suffisante, sans doute. Le cours de l’histoire est, peut-être, en train de s’inverser vers du positif”.  

En attendant, les joueurs ne restent pas inactifs…
P.R.: “Ils ont des plans d’entraînement à effectuer chaque jour, individuellement. Ils font part au staff de leur bilan de semaine. J’ai entièrement confiance aux joueurs et au staff actuel. La  mentalité du groupe est orientée vers l’intérêt général et la discipline collective”.

Vous prenez cette pause de manière positive?
P.R “Oui. C’est “un peu” comme si on était en fin d’une saison normale. On a deux mois pour travailler, en coulisses, sur le sponsoring, la mise en place d’une association dynamique des anciens joueurs, le gala de fin de saison et nos opérations à caractère caritatif, reprises sous le label Dogueton. On muscle notre structure et formate nos  projets. Avoir la foi, c’est monter la première marche, même quand on ne voit pas tout l’escalier. C’est de Martin Luther King jr. Je trouve cette image inspirante pour notre club. On avance avec méthode et on fait de notre mieux malgré l’incertitude de la période”.

La saison va se condenser sur 6 mois..
P.R.: “On va probablement vivre 6 mois, de janvier à juin, sur un rythme effréné, avec des matches sans interruption. 28 en 24 semaines si je compte bien. On va y caler les sorties du “Dogue Business Club”, notre club affaires et les repas d’avant chaque match. Le repas de gala qui avait, l’an dernier, mobilisé 500 personnes, à l’abbaye d’Aulne bouclera la saison. On le refera, à la fin de saison. En mieux, j’espère. Ce rythme va nécessiter, de la part des dirigeants, staff, joueurs et collaborateurs, une énergie, une cohésion et un optimisme énormes. J’ai confiance au club et à sa dynamique. J’ai aussi une pensée pour les supporters qui semblaient satisfaits de l’état d’esprit de l’équipe avant le stop. On leur promet de tout faire, dès la reprise, pour être à la hauteur de leurs attentes”.

En attendant, le Dogueton prend ses marques…
P.R.: “C‘est parti, depuis une semaine, avec des collectes de vivres qui se font à Marchienne, au centre de formation et sur le site de la Neuville. Au printemps, on fera une seconde opération avec une vente aux enchères de maillots célèbres dédicacés. Mohamed Dahmane va activer ses réseaux. Moi-même, je vais sonner Philippe Albert et Daniel Van Buyten pour qu’il contribuent à nous ramener quelques vareuses collector. On trouvera une date en mai pour , dans notre espace vip, procéder à la vente aux enchères au profit d’une œuvre caritative”.