Preview. “Dogue, Dogue Dogue, qui est là”?

Thierry Blampain, un “bouledogue” des années 80.

Arrivé sur la pointe des pieds de Tubize qui évoluait en P3, à l’époque, Thierry Blampain a vécu deux saisons “de feu” à l’Olympic (de 86 à 88) et une grosse déception avec la perte du titre (87-88). 
Pour un petit point de moins que Louvain. 
Il évoquera la classe des Hongrois magnifiques qui enflammaient La Neuville, l’extraordinaire communion avec le public carolo, le derby contre La Louvière joué et gagné devant 10.000 personnes. En une phrase l’Olympic c’est…. “De loin le club où j’ai le plus vibré”. 

Suite à l’écran,  demain sur nos pages Facebook et sur le site.