Allons z’enfants de la Neuville… Coupe de Belgique. Olympic-Zulte-Waregem. J-1. Patrick Remy: “Même sans public, ce match de coupe suscite mobilisation et intérêt”.

Allons z’enfants de la Neuville. Olympic-Zulte-Waregem J-1DVB avec les Dogues.
Patrick Remy compte , parmi ses amis fidèles, deux Diables emblématiques, presque mythiques: Philippe Albert qui a travaillé avec Patrick et Daniel Van Buyten. 
Deux personnages du paysage foot carolo qui ont exporté le savoir-foot belge en Angleterre, France et Allemagne. Daniel Van Buyten sera présent au coup d’envoi d’Olympic-Zulte-Waregem demain à 20 heures.. Que sa force soit avec nous…

A J-1, le président, Patrick Remy sent monter la bonne adrénaline. Flash back sur la saga de la Croky cup : “Quand les instances du foot belge nous ont proposé une indemnisation pour ne pas jouer une rencontre sans la moindre recette, la direction, en concertation, a préféré …jouer. 

Cela nous a coûté de remettre les joueurs en activité pendant un mois mais on assume. Cela valait la peine pour la beauté du sport, le respect des supporters et des joueurs, l’image historique de l’Olympic et sportive de la ville de Charleroi. Déclarer forfait contre une indemnité était une option réaliste compte tenu de la difficulté que rencontrent l’ensemble des clubs pros comme amateurs. On a fait le choix contraire”.

Même si le contexte reste particulier. Patrick Remy le positive: “Pas de public, une D1 en face et un temps de préparation limité pour aborder un match déséquilibré sur papier:  Zulte-Waregem est une des équipes de D1 les plus efficaces en déplacement (6 victoires, 1 nul et 4 défaites). La préparation de ce match nous a coûté pas mal d’énergie et d’argent.En testing notamment. 

Voilà pour les données objectives. Les joueurs en sont conscients et seront reconnaissants des efforts consentis  par le club en donnant tout ce qu’ils ont sur le terrain, demain. Parce que porter le maillot Dogue, c’est une fierté,  un engagement sans limite, une volonté de se sacrifier pour un blason historique”.

Le président a reçu pas mal de marques de sympathie spontanée et de soutien. En interne comme en externe. Il apprécie: “Eric Trogh mobilise les supporters pour venir saluer les joueurs, 20 minutes avant le match devant la grille du stade. Alain Hawotte invite les sympathisants des Dogues à verser une entrée virtuelle sur le compte du club. Les vidéos et messages reçus à titre personnel ou via les réseaux du club sont porteurs de confianceLa cellule “com et événement” organise un live de la rencontre, en continu, de 19.45 h à 22 heures. Ces initiatives font chaud au cœur de la direction et impactent positivement la conscience des joueurs”. 

Ce “live maison” permettra aux supporters de vivre l’événement via la page facebook de l’Olympic: “Le fait d’être dans les tranches horaires rétrocédées, en terme de droits télé,  à Club-RTL, nous prive, cette fois,  de retransmission en direct.  Si on passe le tour, on sortira des créneaux horaires exclusifs pour mettre en place une retransmission en direct”.

Patrick a suivi l’affaire de près: “Le “live” sera diffusé sur notre page Facebook,  à partir de 19h45. Il  sera animé par deux consultants qui campent l’esprit Dogue. Vincent Callens avait joué le fameux match de 91 face au voisin. Bernard Gaspard a passé 8 ans à la Neuville (89-97) et est depuis deux saisons, le directeur sportif de notre centre de formation. Le match sera commenté en direct, avec son uniquement, par Jérémy Delforge”.

Le boss vit l’instant présent sereinement: ” Si on passe, on fera le nécessaire pour préparer l’étape suivante. Le club, ce n’est pas que la partie visible de l’iceberg. On rencontre des partenaires potentiels. La fin de saison a été sifflée. Cela nous donne l’avantage du temps pour préparer, au calmele présent et l’avenir du club sous un angle optimiste et dynamique. Un tournoi inter-entreprises aura lieu en juin pour satisfaire nos partenaires. Notre repas de gala reste d’actualité.  On définira la date en fonction de l’évolution sanitaire”.