De l’Adn de héros dans la gamelle des Dogues.

De l’Adn de héros dans la gamelle des Dogues.

Hier,  nos  “Dogues” avaient la dernière balle du révolver du “foot “pas 100 %” pro hennuyer.

Elle a atteint sa cible. Frappe chirurgicale. Le game n’est pas over.

On a retrouvé de l’Adn de héros dans la gamelle des Dogues.

Cela vaut bien la “Une” du Vif d’esprit (clin d’oeil à notre cher Nico, supporter éclairé).

Ce 3 février fera date dans l’histoire du club et de mes émotions positives fortes.

L’Olympic est le dernier Mohican du foot “non-100 % pro” de Belgique au stade des 1/8èmes de finale de la Croky cup. Savourons un peu…

Hier, cela a du être aussi fiesta “boubboum” dans la loge céleste d’un de mes prédécesseurs, Jean-Claude Olio.

En 91, il était là. Hier aussi mais autrement. Hommage…

Continue reading

Olympic de Charleroi-Zulte Waregem. Jour J. H-3 h30.

Six bonnes raisons de se brancher sur le “live Facebook” de l’Olympic de Charleroi.
Ce soir à partir de 19h45.

La Coupe, c’est magique. La Raal a failli le faire hier à Anvers. Chapeau aux voisins pour leur belle résistance! Les Dogues ont la deuxième et dernière balle du révolver “football pas 100 % pro hennuyer”. Ca stimule et rend responsable.

Artisanal. Kris a eu une idée et toute une équipe va la réaliser avec l’esprit pionnier et le stress de l’inconnu. On fera de notre mieux pour vous informer avant avec nos consultants, Vincent Callens et Bernard Gaspard et pendant, avec la voix et le “peps” de Jérémy Delforge. Après? Aussi ok mais on en parlera le moment venu.

Un adversaire redoutable et une légende sur le banc flandrien. Zulte-Waregem est une des meilleures équipes de Belgique en déplacement (8 victoires,4 nuls, une défaite). Tout est dit ou presque sur la hauteur du défi ou presque qui attend nos Dogues. Il y aura sur le banc flandrien, une légende vivante, Francky Dury, l’Arsene Wenger du ZW. Vous vivrez ce match à l’ancienne….

Les bonnes références.La coupe de Belgique est connectée à des milliers de Carolos. Ceux du Sporting (2 finales) et de l’Olympic (quelques exploits contre des D1) dont celui de 91. Les Dogues en parlent comme on dit “Bonjour”. Ce soir, vu l’adversaire, cela va être chaud.  Cela vaut la peine  de tendre l’oreille…

Historique. Un live sans public, ni image avec les seules intonations de Jérémy comme témoignage sera historique. Quoiqu’il arrive, cela  n’aura  pas de prix.  Celui de l’exploit rendrait toutefois l’œuvre artisanale “panthéonique”.

Stop ou encore. Les troupes de Xavier Robert savent qu’aujourd’hui, c’est stop ou encore. Les anciens diffusent, depuis 15 jours, leurs bonnes ondes, conseils et encouragements. Olympic? Just dot it. 

Jour J et bientôt heure h. Ils ne savaient que c’était impossible. Alors…

Cette réflexion signée René Char, scotchée au fronton d’un vestiaire, avait servi de fil rouge au plus grand exploit d’un club presque voisin.  
Ceux qui l’avaient lue, en boucle, durant une saison, ne savaient pas l’exploit impossible.
Ils l’avaient réalisé et sont entrés et restés dans l’histoire.

Comme les Dogues légendaires de 73 à 75, 86, 91, 96 ou 2007. Il y en a eu d’autres…
Ce matin, 18 joueurs et un coach ont pensé en se rasant “Et si, moi aussi, j’avais l’étoffe”…D’un héros par exemple.

Ce soir, sur un terrain détrempé, propice au combat, il sera question de football mais aussi de dépassement de fonction, d’envie d’avoir envie, de zone de confort à outrepasser.

Continue reading

Allons z’enfants de la Neuville… Coupe de Belgique. Olympic-Zulte-Waregem. J-1. Patrick Remy: “Même sans public, ce match de coupe suscite mobilisation et intérêt”.

Allons z’enfants de la Neuville. Olympic-Zulte-Waregem J-1DVB avec les Dogues.
Patrick Remy compte , parmi ses amis fidèles, deux Diables emblématiques, presque mythiques: Philippe Albert qui a travaillé avec Patrick et Daniel Van Buyten. 
Deux personnages du paysage foot carolo qui ont exporté le savoir-foot belge en Angleterre, France et Allemagne. Daniel Van Buyten sera présent au coup d’envoi d’Olympic-Zulte-Waregem demain à 20 heures.. Que sa force soit avec nous…

Continue reading

Coupe de Belgique j-1. Allons z’enfants de la Neuville. Helmut Graf: “Y croire et faire comme si”.

Helmut Graf, la légende olympienne a marqué l’histoire du club en participant à la montée en D1 (73-74) puis en jouant, l’année suivante, une  saison bénie avec les Dogues, parmi l’élite : “Une belle époque. On formait avec Joseph De Raeve et Ulrich Kallius, un trio de choc devant. Les spectateurs venaient tôt au stade car on marquait souvent très vite. Il y avait Jacky Duquesne “la classe”, le talent de Pierre Geys, Roberto Botti, Yvon De Decker, Willy Tuyaerts, Freddy Rombaut, Vito Gervasi, Celestin Martini, Camille Delvigne, Jean-Marie Van Sevenant, Jacques Van Welle et j’en oublie. Je me suis révélé à l’Olympic avant de partir pour la Raal”.

Continue reading

Preview Croky Cup. Patrick Remy: “Même sans public, la coupe suscite passion et implication”.

Demain, ce sera j-1 avant la “visite” de Zulte-Waregem en coupe de Belgique.

Patrick Remy évoquera, dans nos pages les marques de sympathie reçues et les initiatives prises en interne et  externe, le contexte historique d’un match qui passionne même sans public, pourquoi l’Olympic a préféré jouer à l’indemnité pour forfait. En toute décontraction. La légende Helmut Graf + le président.

Les lecteurs de notre “storybook” vont se régaler demain, veille de match… 

J-2. Olympic? She likes it.

Fabienne Devilers, supportrice à vie: “David -déguisé en Dogue- peut batte Goliath”.

Elle postera bientôt sa vidéo “perso”  de soutien sur nos réseaux.

Emotion de supportrice “full time” garantie.

Lors de la victoire historique de 91, Madame Devilers, avec un seul L, était restée à la maison: “Mon ex-mari faisait partie de la fanfare. J’étais restée  à la maison pour garder ma fille.
Elle est devenue, depuis, la femme de El Mehdi Kaida qui jouera, ce mercredi, avec les Dogues, contre Zulte-Waregem”. Il n’y a pas de hasard. Que des transmissions de passion de mère en fille et des jolis contes de fée… 

30 ans plus tard, Fabienne sera bien au stade, en très petit comité restreint: ” Et j’y crois. David peut battre Goliath s’il croit en sa force et sa chance”.

Preview. Helmut Graf, la légende

Olympic-Zulte-Waregem (J-2).

“Mister” Helmut Graf: “Allez les Dogues. La force des  “anciens” est avec vous”.

Helmut Graf fait partie du top 10 ou 5 (c’est selon) des grands joueurs de l’Olympic.

Il est un des héros de la fameuse montée, de D2 en D1 (73-74) et l’ ailier gauche de poche qui faisait des ravages avec Kalius et Deraeve en D1 (74-75).

Helmut reste attentif à l’actualité du club qui lui permit de découvrir l’élite avant de réaliser une belle et longue carrière sous les maillots de La Louvière et du Standard.

A j-2 de la réception de Zulte-Waregem, Helmut envoie ses bonnes ondes aux Dogues, via Roger Valentin, son supporter-pote: “Allez les Dogues. Avec de l’envie et de la confiance, tout est possible. Avec Hannut où j’étais joueur-entraîneur, on avait éliminé Courtrai. Donc…se dire qu’on n’a rien à perdre, jouer sur sa fraîcheur, faire bloc et s’encourager tout le temps”.

La suite de l’interview d’une authentique légende Dogue est à lire demain dans nos pages facebook.

Olympic de Charleroi-Zulte-Waregem. J-3 Live is live…

Un “direct sans image côté terrain” avant, pendant et après  sur notre page facebook.

A défaut, à ce jour, de retransmission en direct, le club s’est adapté aux circonstances.  Les supporters de l’Olympic auront droit, a minima,  à un live “sans image du match” pour suivre, sur la page facebook du club,  en continu, la rencontre de coupe de Belgique de mercredi prochain (3 février-20.00 h).


L’idée vient de “Kris” Sansen, supporter de longue date et collaborateur polyvalent du club.

Continue reading

Coupe de Belgique. Olympic de Charleroi-Zulte-Waregem. J-5.

Que la force des anciens soit avec nous.
André Gorez: “Confiance, esprit de corps et implication sans limite”.
André Gorez a passé deux saisons qu’il qualifie d’épanouissantes à l’Olympic (68-70).C’est à La Neuville que sa carrière a pris son envol, destination le foot pro: Sporting de Charleroi (70-75),  Standard de Liège (75-78) puis La Louvière (78-85). 
André n’a pas oublié ce que la “Doguemania” lui a apporté: un tremplin vers le haut niveau. 
Toujours actif dans sa fiduciaire, l’aîné de la famille garde des contacts privilégiés de ses “années Dogue”.
A j-5 du match de coupe contre Zulte, il incite la génération 2020 à tout donner, sans compter. Pour n’avoir aucun regret.

Continue reading

Coupe de Belgique J-6.

L’Olympic de Charleroi jouera un match historique, à plus d’un titre, contre Zulte-Waregem, le 3 février, 20 heures.
Une D1 en face, 0 spectateur ou presque en tribune et peut-être dernier match d’une saison presque blanche.
Trois “bonnes” raisons de montrer le meilleur de l’esprit Dogue face à une équipe de référence du football belge.
A J-6, un condensé de “news” autour de ce match très, très, très spécial.

  • Huis-clos. Cela sera la première fois dans l’histoire du club que l’Olympic jouera un match officiel à huis-clos.
  • Adversaire. Sur les 6 derniers matchs du championnat de D1, Zulte-Waregem affiche des statistiques dignes d’un candidat aux play-off.
  • Préparation. L’Olympic a joué, hier soir, son troisième match de préparation contre la Raal, au stade Tivoli. Un match de plus que prévu pour capitaliser du rythme avant de jouer Zulte-Waregem.
  • La force des anciens. Ils sont montés et monteront aux créneaux, via nos pages facebook, jusqu’au jour du match pour encourager la génération actuelle. Hier, c’était Vincent Callens (90-92), un des héros de la fameuse qualification au détriment du Sporting. Demain, ce sera au tour d‘André Gorez (génération 68-70). 
  • Supporters solidaires. Alain Hawotte a suggéré aux supporters purs et durs, par solidarité envers la direction, de verser une contribution volontaire sur le n° de compte du club: Be12 0688 9948 7592. Pour compenser les coûts d’un match sans public, ni recette. Une initiative appréciée. 
  • NRJ. Elle apportera la sienne aux Dogues
  • Initiative présidentielle. Patrick Remy invite parents, grand-parents, supporters, anciens comme nouveaux, simples sympathisants, cousins ou voisins, Carolos d’en haut ou d’en bas, Montagnards sur Sambre ou du Tilleul, Montois, Borains, Centrauxpolitiques ou “apos” et clubs voisins à poster un message de soutien, vidéo ou écrit aux joueurs. Pour qu’ils se sentent le plus soutenus possible avant de jouer un match sans public. 
    Pour transférer vos vidéos :– par mail : kris@olympic-charleroi.be – dirigeant.cdf@olympic-charleroi.be
    directement sur la page Facebook via le lien suivant:  https://www.facebook.com/olympic.charleroi.be
  • Allez les Dogues,  tes supporters seront là. A l’initiative d’Eric Trogh (News des Dogues), les supporters salueront les joueurs, 20 minutes avant le début du match. Le rassemblement aura lieu devant la grille d’entrée. Instruments de musique, mégaphones et chants de soutien seront les bienvenus. 
  • Live. A l’initiative de Kris Sansen, à défaut de retransmission télévisée en direct, le club planche sur un “live avec consultant(s)” sur le facebook du club. Plus de détails dans une prochaine news.

Coupe de Belgique. 3 février. 20 heures. La Neuville. Il avait éliminé le Sporting dans un stade en folie.

Vincent Callens: “L’Olympic a quelques profils talentueux”.

Il avait éliminé, dans les années 90,  le voisin du Sporting, dans un stade de La Neuville en folie.
Les supporters en parlent encore et souvent.
Vincent Callens est revenu, cette année, avec plaisir, en spectateur.

Ses 6 conseils à J-7 de la réception de Zulte-Waregem. 

  1. En coupe, tout est possible. “Comme dans la vie dès que l’on y croit et y met toute l’énergie physique et mentale nécessaire. L’équipe de l’Olympic de cette année a de l’allure sur le plan physique et du foot. En coupe, la surmotivation du “petit” et le petit relâchement naturel chez le “supposé grand” sont un grand classique. Voyez le Real récemment. On l’avait vécu lors du fameux de derby carolo. On avait  tous joué au-dessus de notre niveau normal pour souffrir avec plaisir et gagner …avec un peu de chance. Qu’il faut savoir forcer.”. 
  2. Jouer une D1 reste pour tout club ou joueur, un moment historique. “Et une opportunité de rentrer dans l’histoire pour le club comme pour chaque joueur. En faisant partie de l’équipe qui a éliminé le Sporting, dans un stade en folie, je suis devenu un joueur “historique” même en ayant joué peu de saisons à la Neuville.  Ce qu’on a fait, ce soir-là, les supporters en parlent à notre place. 5, 10, 15, 20 ans plus tard. Et à chaque fois, cela suscite un plaisir savoureux pour eux comme pour nous, les joueurs“.
  3. N’avoir peur de rien et ne penser qu’au plaisir du moment. “Ce que je retiens de notre exploit en coupe? Ne pas jouer le match trop tôt dans sa tête. Le moment venu sera suffisant. On ne pense qu’au plaisir de gagner …le plus de duels possibleLa qualification est une affaire d’état d’esprit. Ne jamais douter en cours de match surtout dans les temps faibles. S’engager avec conviction et se stimuler en permanence. Rester lucide même quand les jambes disent stopOn se bat avec le cœur mais on gagne avec la tête”.
  4. Le rôle de l’environnement. “Dans la semaine préparatoire de l’exploit, on se “dopait”, entre joueurs, aux  encouragements. On sentait chez les supporters, dans leurs regards et discours, une énorme attente. Cela nous a donné au fil de la semaine, la force, la confiance et l’envie de tout donner et même plus pour faire vibrer notre stade. A chaque séance, il y avait de la bonne humeur et de la décontraction. Zéro stress. On avait fait monter l’adrénaline le jour du match et pas avant. Notre influx était au maximum. À la montée sur le terrain, on était convaincu que nous étions plus forts qu’eux …dans la tête. Cela a rendu notre résistance héroïque en prolongation. Le brin de chance avait fait le reste”.
  5. Le point commun entre les héros de 90 et l’équipe actuelle. “J’ai vu deux fois l’Olympic cette année. Elle présente quelques profils très talentueux. C’était le cas de notre équipe de notre époque. Le bloc avait été solidaire et nos individualités en avaient profité pour se distinguer par des exploits décisifs. L’un (le bloc) ne va pas sans l’autre (les joueurs décisifs)“.
  6. Le blason et la marque de fabrique “Olympic”. “Ce club atypique est mythique, éternel. On le pense mort. Il revit. Chaque joueur qui a porté ou porte le maillot Dogue s’en souvient. N’oublions pas la devise “Olympic, qui s’y frotte…”.

Charité, solidarité et collecte de vivres. Le “Dogueton” continue, uniquement à la Neuville, chaque jeudi soir.

Le “Dogueton” incarne l’action caritative de l’Olympic de Charleroi à l’égard de la communauté précarisée.

La collecte de vivres, jouets et vêtements réalisée lors du dernier trimestre 2020, a fait l’objet d’une distribution, fin décembre, dans le cadre du “Village solidaire”.

La récolte avait surperformé aux attentes.

Continue reading

Message du Président

“Olympic. I like it”. 

Coupe de Belgique : Olympic-Zulte-Waregem. j-10. Sans public mais avec votre soutien vocal/postal virtuel.

Notre club, votre club, jouera, le mercredi 3 février, à 20 heures, à La Neuville, un historique match de coupe de Belgique.
Contre Zulte-Waregem, une des meilleures équipes belges du moment. David vs Goliath.
A huis clos, sans la moindre recette et avec un temps de préparation raccourci pour notre équipe.
On aurait pu “zapper”, déclarer forfait, mais on a, ensemble, staff et direction, pris le risque d’oser. 

Parce que…

Continue reading

Grand angle. Le fabuleux destin d’un ex-gamin de Marchienne.

Karim Chaïbaï: “En sport, comme en politique, tout passe par le collectif”.

Le fabuleux destin sportif de l’ex-gamin de Marchienne commence à 17 ans. Il devient footballeur en salle professionnel. Action 21 Charleroi est une référence européenne. Karim Chaïbaï  s’y révèle et devient un modèle à suivre.

20 ans et 13 titres plus tard, il reste une  légende toujours active du foot en salle belge avec le Futsal team… Charleroi. Cela s’impose. Le sport est le fil rouge de son parcours. Il est aussi devenu, en 2018, le dépositaire de la dynamique sportive d’une des plus grandes villes wallonnes. Echevin des sports et de la jeunesse de Charleroi. 

Continue reading