Une soirée honteuse…



Le club condamne fermement les événements subis hier soir lors du derby contre la Raal La Louvière.

En effet, une multitude d’événements se sont déroulés dans un climat houleux.



Le club, témoin et victime, rédigera son rapport (avec preuves à l’appui) aux instances compétentes :

– Chants homophobes du Kop louvierois dès le début du match envers la communauté carolo obligeant le corps arbitral à stopper le match en première période.
– Insultes racistes incessantes envers les joueurs Carolos
– Insultes envers le corps arbitral
– Banderole insultante
– Provocations, insultes et menaces d’une petite frange de supporters envers les joueurs au retour des vestiaires alors qu’ils souhaitaient simplement communier avec leurs supporters et les membres de la direction en tribune d’honneur.
– Sortie sous escorte du stade des joueurs et du staff olympien

Une soirée honteuse…

Merci à la sécurité de la Raal pour son professionnalisme et sa coopération afin de récupérer les preuves à la fin du match(videos, banderole restée sur place etc).

Tous ces actes haineux deviennent de plus en plus fréquents dans les stades.

Et certains événements (Rfb/Raal) n’ont malheureusement pas servis de leçons.

Ces groupes d’énergumènes ne sont en rien des supporters, ils ne supportent qu’une manière de vivre le foot avec haine et violence.
Des mesures fermes doivent être prises avant qu’un drame ne se produise.

Certains clubs ferment les yeux par crainte ou pour des intérêts financiers.
Qu’ils sachent que certaines courses aux richesses mènent des innocents au cimetière.

Les clubs et les vrais amoureux du football doivent s’unir pour les bannir des stades.

L’Olympic Charleroi se concertera pour interdire l’accès à ces pseudos supporters au match retour.

Pour le bien des enfants et de nos familles.

La direction

Idir Ouali est dogue

Après plusieurs saisons à l’étranger, Idir a décidé de poser ses valises chez les dogues!!!

Après une saison pleine à Oman 🇴🇲 (D1), celui qui comptabilise plus de 360 matchs professionnels (Jupiler pro league (Mouscron, Kv Kortrijk), Ligue 1, Bundesliga etc…) arrive au club afin d’apporter toute son expérience sur et en dehors des terrains.

Mohamed Dahmane : « Idir s’entraîne avec nous depuis un mois, il a reçu plusieurs offres de l’étranger mais il a privilégié un retour près de sa famille. La balle était dans son camp, il a eu le temps de voir les qualités du groupe et s’est parfaitement acclimaté. C’est un bonheur de l’avoir avec nous. Ses qualités offensives sont intactes, sa grinta aussi, c’est un joueur qui fait briller le collectif. Nous avons une jeunesse pétrie de qualités qui manque parfois d’expérience et Idir en a à distribuer… »

Bienvenu chez les dogues Idir!!!

Allez les dogues!!!

Bienvenue Mathias (vidéo)

Mohamed Dahmane:

Après avoir rencontré Mathias Janssens pour la première fois j’ai tout de suite accroché, il nous fallait un autre portier, c’est un bosseur qui connaît déjà plusieurs joueurs de l’effectif. Il habite La Louvière. Son acclimatation rapide s’est déjà faite ressentir lors du dernier entraînement. Nous sommes heureux de l’accueillir.



Bienvenue Mathias!!!

Allez les dogues!!!

Petites communications importantes de Mohamed Dahmane après la mini trêve .


2 matchs, 2 victoires…Nous avons bien démarré le championnat mais nous restons les pieds sur Terre.Humilité oblige. On prendra match par match comme ci c’était le dernier. Avec toutes les arrivées nous sommes conscients que l’équipe est à peine à 50% de ses moyens réels. On bosse dur et le groupe vit très bien. Il y a de la qualité, de l’envie mais surtout ils ont faim après avoir connu pour la plupart un stop dans leur parcours vers le monde pro, qui leur laisse un goût de trop peu… Mais surtout un goût de revanche…


– Le mercato vit ses dernières heures…La direction des dogues est attentive, histoire de renforcer le noyau A et ainsi rendre l’équipe encore plus compétitive.


– une fois le mercato terminé, nous nous attaquerons au dossier du stade, nous poursuivrons nos efforts pour bonifier l’organisation journalière du club et enfin nous entamerons le travail au bien-être des jeunes du centre de formation. En coulisses nous avons bossé comme des fous, vous verrez…Tout ne se fera pas en un jour mais on y travaille…


– La reprise tardive du club a engendré quelques retards au niveau administratif mais tout rentre dans l’ordre. Certaines personnes ont malheureusement cru bon de disparaître avec des dossiers importants pour perturber le bon fonctionnement du club. Mais tout va de mieux en mieux…


– Le club organisera le lundi 26 septembre une conférence de presse afin de présenter officiellement le nouveau projet 2022/2025. Certains diront que c’est tard mais des réunions très importantes doivent avoir lieu après le retour de vacances des personnes et services concernés. 


– Plusieurs investisseurs régionaux et étrangers mais aussi de très gros potentiels sponsors ont contacté le club afin de créer une synergie autour de L’Olympic Charleroi. Certains accords sont tombés. D’autres sont en cours. Nous y reviendrons prochainement. 


L’objectif est simple…Trouver ensemble des solutions
Ensemble, L’Olympic Charleroi repartira de l’avant…
Sortez vos plus beaux souvenirs, amenez vos familles et nous écrirons ensemble les pages du club de vos premiers amours. 


Rien n’est mort sauf ce qui ne peut plus vivre…Ce n’est pas le cas ici…Ça vit, difficilement parfois mais ça vit…Ne lâchons rien…Il y a énormément de travail, motivons nous, on peut le faire…
Un grand merci à tous ceux qui se battent chaque jour pour porter fièrement les couleurs du grand club historique qu’est L’Olympic Charleroi.


On se battra positivement sur et en dehors des terrains…


Toutes vos remarques et critiques constructives sont entendues…


Nous travaillerons d’arrache-pied pour que le respect que vous méritez vous soit témoigné…


Comptez sur nous!!!


Allez les dogues!!!

Rigon Spahiu est dogue

Mohamed Dahmane :

« Comme vous le savez, notre mercato a démarré tardivement, il fallait donc être patient pour trouver de bons profils. Né en Allemagne, Rigon a principalement été formé à Stuttgart. Il a évolué plusieurs saisons en élite bundesliga. C’est un profil très intéressant avec une grosse marge de progression. Du haut de ses 1m91, Rigon est le style de joueurs qui de par son gabarit imposant aime l’impact physique mais qui sait surtout ressortir le ballon proprement de derrière, nous n’avions pas assez de défenseurs centraux, avec 38 matchs cette saison il sera une solution en plus pour le staff dans ce secteur.

Bienvenue Rigon!!!

Allez les dogues!!!

Le lensois Anis Hadj Moussa est dogue !

Anis Hadj Moussa, international algérien, 20 ans, milieu offensif en provenance du Rc Lens est dogue!!!



Mohamed Dahmane : « Tous ceux qui étaient présents la saison passée au match de gala contre Lens se souviennent de lui, c’est certainement un des meilleurs talents que j’ai pû voir ces dernières saisons donc quand le sélectionneur de l’équipe nationale u23 Nourredine Ould Ali m’a appelé pour me demander si j’étais intéressé je n’ai pas hésité une seconde.

C’est un bonheur d’avoir pû l’attirer. En toute sincérité c’est le style de joueurs qui n’a rien à faire en N1, c’est donc pour nous une réelle aubaine de le compter parmi nous à travers le nouveau projet du club, j’espère qu’il émerveillera les supporters. Anis est très mature, son humilité et son envie de bosser pour atteindre son rêve de jouer prochainement en D1 est intact, tout bénéfice pour les dogues!!! Notre secteur offensif a belle allure car le danger viendra de partout, il ne reste plus qu’à trouver la bonne formule. Désormais place au secteur défensif…»



Bienvenu chez les dogues Anis!!!

Allez les dogues!!!

Mohamed Dahmane est le nouveau président de L’Olympic Charleroi


A l’aube des ses 110 ans, la vieille dame retrouve sa forme olympic



Mohamed Dahmane : « J’ai échangé à plusieurs reprises avec Patrick Rémy qui souhaitait quitter ses fonctions de président au 30 juin pour se recentrer sur sa famille. Il m’a demandé de prendre le relais. J’ai longuement hésité en essayant de trouver d’autres solutions fiables mais le timing était très mauvais.

J’ai donc pour Patrick, le club et le projet que nous mettons en place depuis 2 saisons décidé d’accepter ce gros défi. Patrick a effectué un travail monstre depuis plus de 20 ans qui ne peut pas être assimilé du jour au lendemain mais sa présence en tant que Président d’honneur m’a réconforté et me permet de bosser sereinement avec son réseau solide et mes partenaires.

Ce rêve commun que nous avions, d’emmener le club à l’étage supérieur est et doit continuer.

Je suis arrivé à L’Olympic il y a deux saisons pour Patrick et Akif Arikan afin de mener à bien ce projet et trouver des solutions. J’ai reçu énormément de respect depuis mon arrivée d’une très grande partie des dogues, s’il faut que je sacrifie quelques années de ma vie pour le rendre en retour je le ferai.

Prendre le relais ne sera pas facile mais j’ai depuis quelques semaines pris la température sur les problèmes urgents à résoudre pour se donner le droit de rêver. Il y a énormément de boulot, on le sait…

Je vais me battre avec toutes ces personnes importantes qui gravitent autour du club pour amener L’Olympic Charleroi le plus haut possible et permettre à la jeunesse de se faire plaisir.

Je présenterai dans la quinzaine qui suit le projet complet des 5 prochaines saisons : « 2022/2027 »

Tout ce que je peux vous dire c’est que nous demanderons la licence D1b et que les solutions sont aujourd’hui officiellement sur la table.

Nous savons ce que nous avons à faire pour y arriver. Les mésaventures de la saison passée nous ont fait grandir. Nous avons fait chiffrer les travaux, à nous désormais de trouver des solutions aux problèmes et non l’inverse.

Il faut positiver, même dans la difficulté…
Nous avons cette chance de fêter les 110 ans du club avec un matricule en bonne santé financière.

L’Olympic Charleroi et son histoire ne laissent pas indifférents.
Il faut le faire briller du mieux que l’on peut…

Le Cdf sera épaulé pour le plaisir des enfants, l’équipe A sera renforcée pour être compétitive…

Le début de saison est déjà à nos pieds…
Tout va s’accélérer…

On bosse dur pour…
Restez connectés, vous ne serez pas déçus…

En route vers de nouvelles aventures dogues!!! »

Place aux actes,

Sportivement,
Mohamed Dahmane

David Boulanger, coordinateur général du centre de formation

Mohamed Dahmane (Directeur sportif) :

Je connais David depuis mon passé à La Louvière, c’est une personne de qualité en qui j’ai entièrement confiance. Depuis son arrivée il a fait un travail monstre dans l’organisation des tournois internationaux qui viennent apporter une visibilité certaine et positive sur le club.

Il occupera dès à présent le rôle de coordinateur général au centre de formation. Ce rôle est primordial, David connaît bien notre nouvel Rtfj Pascal Michel, Benoit Paulet et les formateurs en place. Il veillera à coup sûr au bon fonctionnement du centre de formation ».

Allez les Dogues!!!

Retour de l’enfant du club, Benoît Paulet à L’Olympic Charleroi



Objectif : Liaison entre le centre de formation et l’équipe A !



Mohamed Dahmane (directeur sportif) :



« Benoît était notre priorité, il est de Charleroi, il a joué à l’Olympic 7 saisons, son club de cœur, il a du vécu en tant que coach seniors et jeunes mais il était aussi responsable d’un centre formation. Au-delà de toutes ces qualités, il a une philosophie qui se rapproche fortement de Xavier Robert donc c’est une une aubaine pour nous de pouvoir compter sur lui. Beaucoup de nos jeunes et formateurs le connaissent donc ce sera un gros « + » pour les dogues!!! 

Il intègre donc le staff de l’équipe A en tant qu’adjoint et s’occupera des espoirs.»

Quand on sait en plus que son beau-père est un certain…Jacky Duquesnes ♥️

Bienvenue chez toi Benoît!!!

Allez les dogues!!!

Just a “perfect day”

La Ladbrokes entreprises cup: beaucoup d’efforts pour faire très fort.Image positivée et médiatisée, exercice de mobilisation intra-Dogues (42 dirigeants, bénévoles, coordinateurs, formateurs, supporters, parents mobilisés) réussie, team building pour 32 sociétés présentes,  “be to be” très actif en zone vip. La “Ladbrokes entreprises cup”, acte 1, c’est 4 mois de “prépa” et 4 résultats mieux que sympas.

  • Excellence dès le “petit-dej”. Très matinal avec carton plein de satisfactions pour Vinciane Tosini et son équipe. L’athénée royal Yvonne Vieslet de Marchienne au pont, la Boulangerie Mahy et “Au primeur”  ont placé les participants dans les meilleures conditions d’attaque. Accueil, confort, “petit dej” complet-vitaminé et distribution coordonnée du kit “Ladbrokes cup” (t-shirts et bons pour n’avoir ni faim ni soif durant une très longue journée). 
  • Old stars team. Et du beau monde en shorts sur les 8 surfaces de jeu. Laurent Wuillot (ex-Mons, Sporting de Charleroi, Standard), Badou Kere (Sporting), La Vallée, Fassano, Flamini (Olympic), “Mous” Douai (Mons), Dujacquier (international et élu meilleur joueur de futsal de Belgique).
  • Welcome, la Raal. Vavadio (infiltré dans l’équipe Télésambre) et Dimitri Delière, impliqués dans les coulisses actives de la Raal, ont rechaussé les “studs moulés”. 
  • Staff. Momo Dahmane et Xavier Robert ont joué leur rôle apprécié de relations publiques. 
  • Filière montoise. Proximilex, 4th avenue, Mathys peint. Le paysage sponsoring de l’Olympic prend doucement des airs de Doudou.
  • Remy team. Le président a coordonné avec son équipe-type (et top) la gestion du stand jus de fruits frais (on ne se refait pas) et de l’espace-vip. Grosse fatigue en fin de soirée. 
  • Excellence. Le chant d’Eole, partenaire montois des Dogues a coulé à flot. Le savoir-faire du célèbre “Roti de La Lande” (Chatelet) a fait un tabac au “barbec”.
  • Satisfaction. Laurent Wuillot porte-parole des anciennes gloires: “Une organisation parfaite, des petites fourmis partout pour faciliter la tâche, une journée mémorable”.
  • Retrouvailles. Quand Jean-Jacques Cloquet, de passage remarqué à Marchienne-au Pont, retrouve la fille, Vinciane de son ex-équipier, Gino Tosini. Séance “émotions positives”.
  • Un “Ngolo Kante” carolo. La palme du nombre de kilomètres parcourus sur le site pour veiller à ce tout se passe bien est revenue à Hassan Oubella. 
  • The place to be. David Delferière, président réélu du foot francophone, la députée Fabienne Devillers, Karim Chaibai, le patron de Ladbrokes himself, Yannick Bellefroid, Benoit Garnier (Belfius Mons Hainaut), Valérie et Martial Dumont (Télésambre), Manu Salvé (directeur des sports de la Nouvelle Gazette), Bao, la start up carolo, les cadres et patrons des sociétés impliquées dans le tournoi. 
  • 400 acteurs/joueurs, 10 heures durant, dans un  village éphémère hyper-actif et convivial ou quand les planètes s’alignent, rue Tourneur…
Xavier Robert et Mohamed Dahmane ont accueilli les partenaires montois de l’Olympic: Olivier More (Mathys Peint) et son meilleur pote et Marie Bruyr (4 th avenue)

“Grande distinction” sur les travées de la Neuville.

Original,  monumental, positivement spécial.Les “students” de Vauban ont refait vibrer les gradins de La Neuville, en mode “veille Coronavirus, depuis des mois.Pour recevoir leur “passeport vaccinal” destination voyage vers les hautes études.Pour faire la fête, ensuite:  colorée et maîtrisée.

Une après midi mémorable, un parfum de grande distinction, la fierté des parents, l’émotion dans les yeux, la joie dans la suite.L’Olympic est fier et content d’y avoir contribué. Vive Vauban, Vive l’Olympic, vive Charleroi, vive les diplômés.

Aymeric Thibaut quitte les dogues

Afin de poursuivre sereinement  ses études Aymeric quitte les dogues.

C’est un homme de vestiaire, mon chouchou 😁, qui nous quitte selon Mohamed Dahmane, une grosse perte alors que le club espérait le garder mais respecte évidement son choix.

L’Oympic remercie Aymeric et lui souhaite plein de succès  pour la suite.

Patrick Remy m’a dit…”Stopper la compétition était la moins mauvaise des options”.

Patrick, le match reporté contre Liège puis le stop des compétitions, vous en pensez quoi?

P.R.: ” La nationale 1, dans laquelle nous nous trouvons, est qualifiée de série hybride. Les clubs francophones  qui s’y trouvent ne sont plus dans le giron de l’Acff mais pas encore dans la “famille” du foot pro. Une situation bien belge et indigne. Elle n’émeut pas vraiment, ni à la fédé, ni chez les politiques. Les différentes fédérations  qui gèrent le foot belge ont “oublié” de nous accorder un vrai statut mais pas de nous envoyer les factures pour les “services rendus”. Monsieur Daems fait son maximum pour essayer de représenter au mieux nos intérêts. Les clubs de nationale 1 ont pris leur sort entre leurs mains. On n’est jamais mieux servi que par soi-même “.

 Vous vivez plutôt mal ce statut…

P.R.: “Il y a de quoi. La nationale 1 doit se concerter pour créer son propre fonctionnement dans des situations atypiques comme le Covid. En nationale 1, un cas suffit pour faire reporter un match. Dans le foot pro (D1 A et B), il faut beaucoup plus de cas pour décréter un report. Cela manque d’unité d’action et de cohérence. Il faudrait que les instances prennent une position claire et réfléchie pour le foot pro et pour le foot amateur. Il est aussi temps de décider, une fois pour toute, de  caser les clubs de notre série, dans un “monde bien cadré”. En attendant, les clubs de nationale 1 ont agi, en bloc,  pour demander le stop des activités. Et ils ont été entendus mais …pas assez. Un stop de 3 semaines est insuffisant”.

Pour quelles raisons?


P.R.: “Depuis le début de saison, le championnat est faussé. Aucune journée ne s’est jouée normalement. Les clubs souffrent d’un déficit de recettes guichet, buvette, Horeca et sponsoring.  En résumé, le club subit des coûts fixes sans pouvoir générer de recettes suffisantes. Alors, il vaut mieux stopper, le temps que la pandémie adopte une courbe descendante. Si j’en crois les avis des experts, il faudra deux mois, au bas mot pour que les stats des contaminations retombent au niveau acceptable de celles de l’été. Si on fait preuve de discipline collective, reprendre début janvier, si un public suffisant et l’Horeca sont permis, serait un bon timing. On profiterait de ce  “temps mort” pour analyser les mesures structurelles à, mettre en place, en collaboration avec la fédération et l’état belge, pour éviter un désastre. Abroger les frais fédéraux, durant les périodes de non-activité, par exemple. Ou, côté gouvernement, suspendre, pour la suite de la saison, les charges sociales sur les salaires des clubs hybrides. En nationale 1, la plupart des clubs ont tout un effectif sous contrat, sans avoir les droits télé des clubs dits pro de D1 A ou B. Ce seraient des gestes simples plus forts et concrets que les “tweets” et déclarations d’intention sans suite”.

La situation des clubs sportifs est-elle critique?

P.R.:”Si on ne fait rien, en tout cas, elle va le devenir vite. J’ai la chance dans mon secteur, la distribution des fruits et légumes, de ne pas subir, au contraire, les effets de la crise sanitaire. Par contre, les secteurs sportif et culturel ont souffert, depuis mars, souffrent et vont souffrir de cette crise. On a déversé des tas d’aide, à la criée, pour certains secteurs de l’économie et c’est normal pour limiter la casse. Par contre, d’autres secteurs importants de l’économie, comme les deux précités, ont été “oubliés”. Ce n’est ni juste, ni rationnel. Il serait logique que l’on pense à un plan Marshall pour que les secteurs sportifs et culturels survivent au tsunami qu’ils subissent. Ce ne serait pas une assistance mais un juste retour des choses. Une étude fouillée d’un sociologue économiste, l’avait  démontré. La pratique sportive était, en terme de perception de charges sociales, tva, taxes diverses et accises, un des si pas le plus gros “sponsor” de l’état. Il suffit de comptabiliser ce que chaque ménage, sportif  ou club sportif dépense, pour voir, faire, suivre ou organiser du sport, en terme d’équipement, essence, consommations “drink and food”, tickets d’entrée, frais énergétiques, de construction et de salaires. Sans compter l’impact essentiel sur la sociabilité et la santé”. 

Le club est-il en panne?

P.R. “De match mais pas de projets. Notre “Dogue business club”, une de nos innovations de notre stratégie “be to be”,  est dans les starting block. Il sera effectif dès que le présentiel en lieu fermé, sera permis. Nous allons lancer la première action de notre “community management”. Elle va activer notre générosité collective au profit des personnes en difficulté. L’ensemble des anciens joueurs et dirigeants vont être invités à se fédérer dans un concept dynamique. Ceux qui sont revenus au stade, depuis août, sont enthousiastes à cette idée. Un repas de gala est programmé pour la fin de la saison comme un tournoi auxquels les partenaires combineront foot et relationnel. Les actions prévues pour positiver l’image du club et améliorer le services aux partenaires sont bien calées. On reste actif et optimiste”.