Eupen-Olympic, en streaming live, sur le site internet de l’Olympic. Valérie Dumont, miss “happy end”: “Une collaboration colorée carolo”.

Eupen-Olympic de Charleroi. J-1. 

Le match que tout le foot amateur en Hainaut attend “d’œil ferme”. 

Il sera à vivre en “streaming live” (https://www.olympic-charleroi.be/wpstream/eupen-olympic-charleroi) uniquement sur le site internet de l’Olympic de Charleroi.
L’ info publiée hier soir, après de longues heures passées à trouver une solution,  a soulagé les supporters des Dogues.  

Valérie Dumont, la directrice de Télésambre a fait office de Miss “bons offices” et “happy end” pour faciliter une issue favorable dans un dossier compliqué.

L’Olympic de Charleroi et Télésambre ne feront qu’un jusque mercredi, jour de match et pas n’importe quel match: un 1/8ème de coupe de Belgique, alias “Croky cup”. 16 ans que cela n’était plus arrivé. 

Alors, Valérie, cette “issue favorable” intervenue lundi, un soulagement?
V.D. “Oui et une heureuse complicité 100 % carolo, dès le lendemain de la qualification. Notre télé régionale sera là pour filmer, commenter et faire vivre l’événement qui  sera “livré” uniquement sur le site internet de l’Olympic. C’est ce que la problématique des droits télé sur la coupe nous autorisait de mieux. Après l’exploit “sans image” du match gagné, de haute lutte, contre Zulte-Waregem, les supporters des Dogues étaient frustrés de se contenter de notre résumé de  lendemain de match. A Eupen, mercredi, ce sera du “bon vieux” direct”. 

Télésambre avait pris l’initiative d’une collaboration quadrangulaire avec les deux clubs et Vedia, la télévision de la région de Verviers.
V.D.:” On s’est voulu, avec mon collègue, responsable de la rédaction, Martial Dumont, consensuel, dès le lendemain de la qualification. On a œuvré dans la même direction, tous ensemble, clubs comme télés, pour que le match soit diffusé sur les 2 chaînes régionales. 2 régions, 2 clubs, 2 télés  auraient vibré à l’unissonLes impératifs financiers des droits télé sur la coupe étaient toutefois incompatibles avec la bonne gouvernance d’une télé régionale. On a du revoir la stratégie en se posant les bonnes questions pour se retrouver entre Carolos: un club et sa télé associés dans un streaming qui fera date. Et en cas de victoire des Dogues, il deviendra historique“. 

Clubs et télés, même combat, même énergie…
V.D.: “On a presque “vécu ensemble”, l’espace d’un très long week-end prolongé fait de négociations, de coups de fil en cascade, de “visios” à 4 (2 clubs, 2 télés) puis à 2
. Le climat de travail a été agréable. On est resté positif malgré les changements de scénario. J’ ai apprécié la bonne volonté, la créativité et la réactivité de l’ensemble des acteurs présents à la “table des 4”. Quand cela a coincé, Eleven a adopté une attitude “gentleman”. Le streaming va amener une belle visibilité au club. L’Olympic le mérite pour sa fabuleuse aventure”. 

“Télésambre la sportive”, cela vous va bien? 
V.D.: “
Cela correspond au style de la maison  et à la culture sportive de la Ville. Le sport occupe une place importante dans nos grilles de programmes. Il n’y a pas d’ exclusive pour les sports dits majeurs mais bien une volonté de valoriser les performances et la promotion de tous les sportifs et sportives, tous sports confondus. C’est notre rôle de télé de service public“. 

Votre pronostic? 
V.D.: “
Une victoire 1-2 sonnerait bien dans le JT du lendemain“. 

Où serez vous mercredi à 17h ? 
V.D.: “Devant mon pc
, bien sûr, sur le site internet de l’Olympic de Charleroi pour vivre le streaming live commenté par notre journaliste, Jeremy Delforge. Une victoire serait formidable. La coupe dans tous les pays, crée des sensations belles et fortes. Croisons les doigts. 
Allez les Dogues”.