J-5 avant l’entrée en coupe.

Les choses sérieuses vont commencer.

La première partie de 2021 sera, pour longtemps, marquée d’une pierre blanche pour l’Olympic de Charleroi. L’épopée de la coupe de Belgique et l’élimination de Zulte-Waregem dans une Neuville vide ont placé les Dogues en “pole position” de tous les clubs belges pas 100 % pros. 

Fierté et plaisir appartiennent à la galerie des bons souvenirs.

En compétition, les résultats de la veille ne garantissent pas ceux du lendemain. Surtout en coupe.

La version 21-22, c’est déjà pour la fin de semaine: 15 août, 16 heures, chez un club historique: le Witgoor Dessel. Une marque de fabrique du foot “made in Belgium”. 

Un long déplacement qui sera tout sauf un apéritif. 

Un combat physique et tactique aux quatre coins du terrain.

L’enjeu au bout des 90 minutes minimum est majeur: le Fc Liège au tour suivant. “The Derby…

Momo Dahmane décrypte la première partie de la préparation. Sans langue de bois:

“Tous les joueurs ont travaillé dur, sans rechigner pour être récompensés lors des matches amicaux. Le staff a pu tester différents systèmes de jeu pour trouver les meilleures complémentarités.

Le bilan n’est pas arrêté. Il nous a permis de cerner les secteurs où nous étions à la peine.

La fatigue n’excuse pas tout. Les conditions de jeu non plus. Au-delà des qualités des uns et des autres, on sent clairement un manque de confiance dans le chef de certains”.

Le directeur sportif affiche profil lucide et assume:”
Les blessures et maladies de joueurs dits cadres (Felix/Delbergue/Perreira/Guedj/Khaida/Marquis/Belesi) n’ont pas arrangé les choses mais il nous reste du temps pour les retaper et améliorer le contenu car si les résultats sont positifs, la manière elle, est souvent absente”.

Voilà qui est clair et met le doigt là où cela devrait faire mal:

“Nous allons continuer de bosser sur et en dehors du terrain pour monter en puissance et retrouver rapidement les valeurs attendues du côté du club et des supporters c’est à dire, qualité, envie, combativité et fierté”.

L’ambiance dans le groupe est source d’espoir:

“L’ambiance est très bonne au sein du groupe. Nous avons des joueurs cadres confirmés et de nouveaux jeunes talentueux, attentifs et réceptifs mais il est vrai en cruel manque d’expérience « seniors ».

D’où l’importance de les accompagner, encourager et leur rappeler que la reconstruction du projet « Olympic » ne se fera pas d’un claquement de doigts mais sur le long terme si et seulement si l’investissement collectif est total”.

Le sujet des arrivées d’août n’est pas tabou:
“Certains jeunes en test intégreront le noyau A. Nous espérons réaliser un ou deux bons coups si les conditions le permettent. L’expérience sera nécessaire pour faire grandir nos très bons jeunes. Nous sommes dans les temps et sur les pistes pour cibler juste et bien”. La dernière semaine du mercato est souvent riche en bonnes opportunités. Le step 1 en coupe se présente en version commando. Le Witgoor, à la maison, c’est du solide:

“On espère récupérer tout le monde car le staff n’a pas encore pu aligner son équipe-type. On ira, comme d’habitude, pour la gagne. Ca nous permettra de jouer des matches officiels avant le début de championnat”.
L’enjeu est à la fois sportif et économique:

“Une possible qualif’, ce week-end, nous opposerait directement au RfC Liège. Le derby wallon serait une belle affiche pour retrouver nos supporters après cette longue période compliquée. Avant cela, il y a un adversaire qui vendra chèrement sa peau chez lui.

En coupe, tout est possible. D’où l’importance de bien récupérer physiquement et mentalement, cette semaine, pour entrer directement dans le vif du sujet”. 


Les nouveaux maillots sont arrivés et portés par la garde carolo.

De gauche à droite :
KOURI Ayoub (joueur du noyau A formé au club)
BAH Bourahima (jeune issu du noyau B )
SAIDANE Aissa (recrue issue de la région de Charleroi)