La Neuville. Derby carolo j-1. 18 août 19 heures.

6 raisons d’y être.

Olympic-Sporting. Le derby des années 70 et plus ensuite, en coupe de Belgique sentait bon la gouaille, la rivalité de bon papa, La Neuville bondée et l’engagement maximum. Dans l’esprit des fidèles, cela ne s’oublie pas.

Entre voisins. Entre le stade du pays de Charleroi et celui de la Neuville, il n’y a qu’une longue descente et 2 tournants. 2 minutes en voiture. 15 à pied. Ce sera la journée des voisins.

La “prépa” continue. Pour les Dogues, ce sera le dernier match de préparation de milieu de semaine avant de passer aux choses sérieuses: dimanche 22 aout, 16 heures, ce sera, à La Neuville vs Tamines ou le Fc Liège, en coupe de Belgique.

Tester la défense, trouver la clef en attaque. La défense des Dogues a été solide depuis le début de la préparation. Elle va subir un test de plus. Les fondations sont là. La ligne offensive, pour diverses raisons (blessures, absences), n’a pas encore trouvé sa meilleure carburation. Le derby  fera-t-il office de déclic ?

Retrouver du monde. L’infirmerie des Dogues, pour blessure ou maladie, a été bien remplie. Ceux qui vont revenir vont avoir besoin de temps de jeu pour revenir dans le coup et le rythme. Intéressant…

Sympa. Le contexte du derby carolo des “black and white” se jouera dans un contexte sympa. Les deux écoles des jeunes ont pactisé de manière intelligente, dans l’intérêt de la grande communauté des jeunes footballeurs de la grande région de Charleroi et au-delà. Les relations entre Zèbres et Dogues sont au beau fixe.

Prestige tout de même. Les Zèbres seront certes en version  mixte et les Dogues “entre deux matches de coupe” mais un derby entre Zèbres et Dogues a toujours son accent folklorique et nostalgique.

Symboles. Le club 246 fera remonter en espace loge, le “Super Dogue” en statuette. News des Dogues et Club 246, deux socles de supporters fidèles et unis pour la bonne cause. Pour le derby, les supporters retrouveront leur bonne vieille buvette sous la tribune.  Tradition…