Le jour d’après la victoire à Mandel (1-3)…

On bascule sur le dernier défi. 
Olympic-Ruppel Boom (18 décembre, 20 heures).

Mandel. Déplacement annoncé compliqué mais… Vainqueur. Sans la qualité de jeu habituelle mais avec un groupe solide mentalement et physiquement, des cadres qui (r) assurent et du métier dans les temps forts et faibles. 

Supporters ravis. Communion de fin de rencontre sympa entre les fans des Dogues (nombreux à avoir le long déplacement à Izegem) et le groupe avec super Victor Corneillie pour donner le “la”. La communauté est unie.

Adaptation tactique. Cela n’a pas échappé aux puristes. “Xr” a rapidement revu son dispositif pour contrer le système local. Avec des ajustements de mi-temps payants. La faculté d’adaptation gagnante avec des joueurs replacés et plus “perfs”.  

Bilan. Depuis la défaite “maudite” subie contre Knokke, la “bande à Xavier” a enchaîné un 7-9 avec deux déplacements (Tes et Mandel) et un derby wallon au menu. Objectif atteint. L’essentiel. 

Mobilisation et fêtes au chaud. Olympic-Ruppel Boom (18 décembre, 20 heures). Dernier défi sportif de l’année. Dernière occasion de se mobiliser pour passer des fêtes au chaud. Dernier repas entre partenaires. Mobilisation toute dirigeants, joueurs, supporters associés.

Mohamed Dahmane et Xavier Robert ont campé le décor: focus performance et semaine de préparation appliquée pour être fit et concentré face à Ruppel-Boom.

NRJ. Un spot radio sur NRJ boostera celles des Dogues, supporters comme joueurs.  A découvrir et partager dès demain…

Force des anciens. Des anciens sont annoncés pour le coup d’envoi. Et pas des joueurs de passage. Nicolas Peddini (2004-2011) et Gaetan Malacor (2003-2010) ont laissé une empreinte forte et entretenu l’esprit Olympic.

Qui s’y frotte…