Mobilisation générale samedi.

5 bonnes raisons d’être à Olympic-Knokke (samedi 20 novembre-20 heures).

On se mobilise pour l’équipe et le club. L’Olympic invaincu à la mi-novembre. Supporters, ça vous parle? C’est pas banal. Il y a un  paquet d’années que cela n’était plus arrivé. Rien que pour cela et pour que cela dure, on en parle aux copains et copains des copains pour venir en force au stade. Pour y manger et vivre le match en business confortables ou pour vivre la rencontre  en tribune ou gradins. Objectif commun: encourager l’équipe à jouer à son meilleur niveau et soutenir le club dans sa volonté de grandir.

Objectif top 4. Les fameux “play off” pour monter en D1 B sont l’objectif avoué d’une bonne moitié de la division. L’Olympic a intégré le fameux carré de tête en signant un 7 sur 9 face à d’autres candidats au PO. Pour y rester, le public aura un rôle rôle à jouer. Au stade Robert Urbain de Boussu, 150 fans des Dogues étaient répartis en loges, tribune visiteurs ou mixtes. Ca bouge mais on va/doit faire mieux et dès ce samedi. Par le bouche à oreille sur la qualité du jeu et de l’état d’esprit de l’équipe. En effet…

Qualité de jeu et club qui bouge. Au RFB, sur un terrain “billard”, les Dogues ont apporté la confirmation que leur plan de jeu travaillé avec méthode a “de la gueule”. Le travail défensif mis en place et partagé par tous, la qualité de la conservation de ballon et la mise en place sur le terrain ont séduit les dirigeants Dogues et locaux et les supporters des deux clubs. Unanimité. Témoignage sincère d’un dirigeant du RFB: “L’Olympic revit vachement sur et en dehors du terrain”. Compliment relayé et apprécié.

La qualité de l’adversaire. Knokke. Un club qui a la structure, l’infrastructure et le potentiel économique  pour aller au delà de la N1. Knokke vient de signer une jolie performance. L’équipe vaut largement mieux que son classement. Elle a tout ce qu’il faut pour rejoindre la première partie de tableau. Le défi vaudra la peine.

Les coulisses bougent. Le sponsoring et le “be to be” sont hyper actifs. Les partenaires qui sont le moteur d’un club en parlent autour d’eux et en amènent d’autres. 18 nouveaux partenaires sur les mois post-confinement. Et 5 en phase de finalisation avancée. Le club se prend en charge, dynamise ses coulisses, active ses réseaux, fédère et respecte les supporters, convie ceux qui ont fait l’histoire du club à la revivre au présent. La communauté Dogue est en marche.