Patrick Remy m’a dit: “L’Olympic innove, crée, avance”.

Malgré la crise sanitaire qui frappe le foot de la P4 au top mondial, l’optimisme reste de mise à l’Olympic. Patrick Remy affiche sa volonté d’avancer dans la “réflexion-action” et l’esprit d’équipe.

Patrick, dans un peu plus d’un mois (le 26 juin), c’est votre tournoi inter-entreprises au centre de formation de Marchienne. C’est quoi la tendance à j-40 ?
P.R. : “Résolument optimiste. On avait placé une barre réaliste à 16 équipes inscrites. On est à 24. Avec les contacts en cours, on pense boucler à 30 équipes, nombre maximal autorisé. Ce ne sera pas qu’un tournoi. Ce sera une opération originale de mise en contact entre entreprises de secteurs différents. Les patrons/cadres/employés auront un accès connecté à un espace-vip entre deux matches et après la remise des prix. Ce projet, c’est la concrétisation d’un concept de notre cellule événement et d’une mobilisation forte à tous les niveaux du club. Les entreprises peuvent encore s’inscrire”. 
Le lien pour plus d’infos et s’inscrire au tournoi-inter- entreprises.

La collaboration sur la formation des jeunes entre le Sporting et l’Olympic a suscité des commentaires positifs et moins positifs.
P.R. “C’est logique. Chacun a le droit de s’exprimer. Je suis à l’écoute des supporters. Quand on prend une décision de cette importance, c’est avant tout dans l’intérêt général après un examen complet de la situation. Dans ce dossier, tout le monde va y gagner : le Sporting, l’Olympic et surtout les jeunes footballeurs carolos et hennuyers. Notre centre de formation se distingue par sa dimension sociale, un nombre exceptionnel d’affiliés actifs (635), la qualité et la spécificité de notre pédagogie et la consistance de la structure et des infrastructures.
La “Nouvelle Gazette” a mis tous ces atouts en évidence dans un papier récent qui récompense l’excellence de notre centre de formation. Il n’est pas question de “bouffer” ou de “se faire bouffer”, comme j’ai pu le lire à la marge. Notre collaboration avec le Sporting sera “win-win” sur les plans sportif et économique et basée sur la confiance mutuelle. Christophe Dessy, pour le Sporting et Bernard Gaspard, pour l’Olympic en seront les garants au quotidien. Ils ont suffisamment d’expérience dans le métier et se connaissent par cœur sur le plan humain. Tout devrait se passer au mieux”.

Le sponsoring va de l’avant.
P.R.:Thomas & Piron a confirmé son soutien majeur à l’école des jeunes. C’est une entreprise d’envergure nationale qui soutient notre projet novateur de formation. C’est une fierté d’être associé, dans une collaboration dynamique, à une société de pointe dans la construction “home made” et la promotion immobilière de qualité”.

Vous avez élargi votre sphère d’influence sur la région montoise ?
P.R.
: “4th Avenue, est le second partenaire venu de la région montoise et d’autres vont suivre. Cette entreprise est réputée pour son savoir-faire et expertise dans la communication et la signalétique des entreprises publiques comme privées. C’est une “boîte” sympa de 14 personnes. Marie, sa jeune patronne a choisi l’Olympic comme rampe de lancement pour infiltrer le marché carolo. On l’aide et va l’aider pour qu’elle fasse rapidement des connexions professionnelles et des affaires”.

Une explication à ce repositionnement géographique…
P.R.:
“Il y en a quatre. Notre équipe “com” présente des profils affichant des expériences positives dans le “be to be”. Cette confiance aux personnes en place chez nous et leur efficacité régulièrement approuvée facilitent les démarches envers les partenaires. Charleroi est une métropole dynamique dans les secteurs sportif et économique avec un Bourgmestre, Paul Magnette,  jeune et innovant. La qualité de notre infrastructure vip rejaillit aussi sur notre attractivité hors-région. Enfin, la dizaine de “réseauteurs”, présents au sein ou à la périphérie de l’Olympic, facilitent  les mises en relation des partenaires et des décideurs. Les “vedettes” du projet Olympic  sont ses partenaires”.

Un clin d’œil sympa, un sponsor de Châtelet, le “Rôti de la Lande” vient aussi de vous rejoindre…
P.R.:”
Et de manière significative. Le soutien de Vincent Lebrun et sa femme nous fait chaud au cœur. Châtelet est à l’origine de ce que l’on réussit actuellement sur Charleroi et Marchienne. C’est à Châtelet, qu’avec Bernard Gaspard, on a posé les premières pierres d’une aventure fantastique. La méthode artisanale du “Rôti de la Lande” est un label de qualité primé en Belgique. On est fier d’en faire la promotion”.

Un vent d’optimisme souffle sur le club…
P.R.:
“Le contexte sanitaire a impacté le secteur sportif. Soit on se plaint des mesures parfois surréalistes qui nous ont plantés quelques couteaux dans le dos. Soit on s’adapte en innovant. On peut compter sur un capital “compétence+ implication” intéressant tant dans la gestion sportive qu’en coulisses. Chez les jeunes et les seniors, on ne fait qu’un dans une stratégie transversale de collaboration. Les compétences c’est bien. Les mettre en application sur le terrain, c’est mieux. Notre équipe mouille le maillot pour moderniser le club, le rendre plus sexy et attractif pour les partenaires, les supporters. On ne se satisfait pas de ce qui se passe plutôt bien pour l’instant. On veut et on va faire plus et mieux”.

Un mot sur l’équipe première…
P.R.:
“On a reconduit tous les joueurs que l’on souhaitait garder. On a enregistré une recrue de qualité en défense. Les recrues encore attendues seront du même profil: qualité, marge de progression, mentalité positive, implication. Mohamed Dahmane a fait ses preuves comme architecte d’équipe. Il s’épanouit chez nous. Son implication comme celle de Xavier sont permanentes”.

L’Olympic s’est associé à la chaine de magasin Carrefour dans une opération qui va profiter à l’école des jeunes…
P.R.:
“A chaque achat de 20 euros réalisé dans un magasin “Carrefour” de n’importe quelle région, le supporter/fan de l’Olympic reçoit à la caisse du magasin un Qr code de soutien. L’addition des codes se traduira à la fin de l’opération, en juillet, par un investissement offert par “Carrefour” en matériel didactique et informatique pour la section jeune. Après une semaine, le nombre de codes de soutien reçu est encourageant”. 
Le lien pour les modalités d’inscription à l’opération Carrefour.