Patrick Remy m’a dit…
“On doit être créatif dans les arbitrages”.


Olympic de Charleroi-Fc Liège (j-3)

Patrick Remy va vivre le “derby wallon” en mode “prévention Covid”. Pas simple..
Il s’exprime sur ce “momentum” spécial de la saison.

Avec nuance: “On cerne, en petit comité et en début de semaine d’un match à la maison, ce qu’il y a lieu de faire en matière de communication, ticketing, gestion de l’horeca et des mesures Covid. Eric Meurant est notre référent sur le sujet. Il a une vision pratique et dynamique de la chose”.


Pour le ticketing, cela se présente comment pour samedi ?
“Jean-Paul Bastin, notre secrétaire est assailli de questions souvent pertinentes sur les arbitrages à faire. On doit composer et faire des choix, parfois impopulaires, en fonction de la jauge définie de 400 personnes maximum et du profil de nos supporters. Pour le derby, on a privilégié les abonnés, bien sûr, et les supporters de Charleroi qui nous suivent régulièrement sans s’abonner. Nous avons reporté, au match à domicile suivant, la présentation de quelques équipes de jeunes qui auraient sensiblement réduit la portée de notre jauge déjà minimale pour un tel événement. Ce n’est pas de gaieté de coeur. Le classico wallon, c’est l’affiche que le supporter coche en base. On a essayé de le rendre le plus accessible possible aux plus fidèles de l’Olympic tout en restant dans les clous des limitations de supporters”.


Pratiquement
“Nous avons prévu, en concertation interne, deux préventes: le jeudi 15, de 18h à 19h30, au secrétariat de la Neuville et le samedi matin, jour de match, de 9h30 à 12h, toujours au secrétariat de la Neuville. En définissant deux plages de prévente, nous donnons à chacun, la chance d’obtenir un ticket sans stresser.
Le jour du match, les guichets seront ouverts, à partir de 18h30, pour le solde des places. Ce dispositif n’est pas la panacée mais il a le mérite de proposer des solutions concrètes étalées dans le temps”.


Votre sentiment de président sur la teneur émotionnelle du derby wallon:
“Il passionne nos supporters, les médias, les partenaires et les anciens joueurs que nous remobilisons à chaque match. Sur recommandation de la fédération, il n’y aura pas de supporters visiteurs. J’en suis désolé. On vit une drôle d’époque”.


Votre team de coulisses est à la page.
“Les mesures Covid sont bien respectées et en douceur. Nos 15 stewards sont formés pour faire respecter les mesures essentielles. J’invite chaque supporter à porter le masque. C’est une prévention, à 90% garantie, de non-propagation. Nous sommes et serons intransigeants sur la question”.


Votre avis sur le scénario du classico?
“Il sera engagé et de qualité. Les deux équipes ont fait une préparation correcte. Liège s’annonce costaud. On va vivre un match dynamique et prenant”.


Buvette ou pas buvette ?
“J’ai entendu la Ministre des sports évoquer le sujet de manière positive en parlant d’une ouverture jusque 45 minutes après le match. A ce jour, nous respectons la fermeture décrétée par le gouverneur du Hainaut. Il y a le 16 octobre, veille de match, un comité national de sécurité On attend de voir comment les choses vont évoluer”.


Le club traverse une bonne période…
“La qualification en Coupe de Belgique donne un bon coup de projecteur. Les supporters qui avaient déserté La Neuville reviennent. Recevoir une équipe de D1 stable comme Zulte-Waregem crée un climat positif, en interne comme en externe. On est toutefois surtout focus sur le championnat qui s’annonce relevé”.