Patrick Remy m’a dit…”Une semaine fort active et positive”.


Le président a vécu un début d’automne très actif tant sur le plan personnel, professionnel que footballistique. Les deux matches de la semaine dernière ont été gagnés. Cela conforte le moral du boss, fatigué mais satisfait de sa semaine olympienne.

Alors, Patrick, la Neuville revit..

“3 victoires de suite à la maison,  du foot de qualité et du suspense. Ca fait plaisir. Ne crions pas victoire. L’humilité est la mère de la réussite et l’autosatisfaction celle de la déception. Il s’est passé un déclic entre joueurs et supporters lors du match de coupe contre le Lierse. Le public a vibré durant 90 minutes. Le foot a volé haut. Cela ne nous était pas souvent arrivé, l’année dernière. J’ai vu des supporters rayonnants, positifs et heureux”.


Contre Knokke, en championnat, on vous attendait au tournant…

 “L’équipe avait le match de coupe dans les jambes et a souffert en première mi-temps. Knokke était solide athlétiquement, bien en place avec quelques joueurs de grand talent. On a su émerger grâce à notre organisation, notre esprit de corps et notre réalisme. N’oublions pas que Knokke était, il y a deux ans, le vrai champion sportif de la nationale 1. Le club avait du renoncer à la montée pour des raisons administratives. Depuis, il réunit toutes les conditions pour assumer une montée en D1B et revendique un statut de candidat. A raison”..  


Deux échéances et affiches à la Neuville, le 11 octobre contre Alost en Coupe et le 17 face à Liège.


“Deux occasions d’améliorer nos prestations sur et en dehors du terrain. Il y aura des repas avant ces deux matches forts en enjeux et en prestige. On se mobilise pour les réussir et soigner les détails.  La présence d’anciens joueurs a beaucoup plu au public. André Gorez et Vito Gervasi seront nos prochains invités. Mettre en évidence, par reconnaissance, ceux qui ont écrit l’histoire du club, sera un des 15 axes de notre thème de campagne: raviver la flamme Olympic, chaque jour par du concret. “.


Il y avait du beau monde, en vip, contre Knokke.

 “Notre espace-vip est un atout exceptionnel par son confort et son espace. On va plus et mieux le valoriser. Notre relationnel d’affaires est attractif car varié. Le président de l’ACFF, David Delferrière, le président du Cpas de Charleroi, Philippe Vancauwenberghe, la députée, Fabienne Devillers, supportrice de longue date du club, Filippo Gaone et les partenaires du club ont eu plaisir à se retrouver avec des supporters, des éducateurs de l’école de jeunes dans un cadre chic avec un menu au rapport qualité/prix démocratique. Un bon cocktail”. 

Le derby contre Liège du 17octobre, c’est un second gros événement…

“On le prépare déjà activement. Contre Liège, on va faire le plein autorisé par les consignes Covid, de people, de partenaires, de sympathisants. Le derby wallon Olympic-Liège est, à notre échelon, l’équivalent de Sporting Charleroi-Standard. Un grand classique“.

Avant il y a ce déplacement à Heist et la coupe contre Alost….

“Heist? Un match piège. Xavier Robert et Mohamed Dahmane font retomber vite les éventuels sentiments d’euphorie. On savoure un peu mais on bascule de suite dans la concentration d’un spectacle et d’une prestation à préparer. Alost? La dernière étape avant de mériter, une équipe du top. Une top affiche chez nous face, encore, à un club mythique. Après le Lierse et avant le Fc Liège, le calendrier nous gâte en belles rencontres contre des clubs ayant une histoire et une assise populaire forte”.


Votre sentiment de président est positif.

“Il y a de bonnes énergies au club. Mon objectif est de faire en sorte que chacun s’y sente utile et apprécié que l’on soit joueur, dirigeant, partenaire, cadre ou supporters. La communauté Olympic se doit d’être forte et unie. Ce management humain est un travail de tous les jours”.

Le  “community management” se met en place.

“C’est tout frais. On va développer deux projets pour venir en aide, avant et pendant l’hiver, aux personnes de la région qui n’ont pas la chance de mener une vie facile. L’école des jeunes, nos supporters, les dirigeants, les joueurs seront invités à contribuer, sans obligation, bien sûr. Une vente de maillots de prestige dédicacés par des joueurs d’exception et une collecte de vivre non-périssables et vêtements sont au programme”.

 Le club s’est renforcé en coulisses. 

“Oui, dans plusieurs secteurs pour aboutir, en équipe, à une meilleure communication et image vers l’extérieur, des actions généreuses vers le public précarisé et une attention particulière aux partenaires actuels et futurs. Dès qu’un partenaire arrive à la Neuville, il est en immersion immédiate: présenté au grand public, au repas d’avant-match, sur nos réseaux sociaux et au Dogue Business Club, notre cercle  de partenaires qui se réunira fin octobre”.