Saison 2021-2022. Une équipe plus jeune et qualitative. Xavier Robert: “Des plus dans chaque secteur du jeu et dans l’organisation”.

Depuis qu’il a franchi la frontière fictive entre la France et la Belgique, Xavier Robert s’est fait un nom. Il est gravé, en lettres d’or, dans l’histoire de La Louvière-Centre via une montée à laquelle le club aspirait depuis plus d’une  décennie. Il a posé  ses initiales sur le livre des exploits de l’Olympic avec un parcours en coupe de Belgique exceptionnel.

Détaché des flatteries et des exploits, il vit dans le présent et le proche futur. Grand angle.

Alors Xavier, satisfait du recrutement à un peu plus d’un mois de la reprise des entraînements (26 juillet) ?
X.R.: ” Oui. 90 % de la base de l’équipe est restée. Le recrutement est ciblé et qualitatif. Mohamed Dahmane a coordonné le job avec la direction et le staff pour que tout se passe dans l’harmonie des choix et des modalités. En mettant en avant le projet novateur et la stabilité du club, on a su recruter des joueurs à haut potentiel ayant, pour certains, déjà fait leurs preuves à un niveau supérieur. Il nous reste quelques semaines pour apporter les pièces manquantes au puzzle”.

Elles se situent où ?
X.R.: “Un attaquant jeune qui percute, un latéral gauche et un défenseur central avec deux “bons pieds”. Dans la dernière ligne droite du recrutement, il faut penser ajouter de la taille indispensable en nationale 1 et de l’expérience perdue avec le départ de Laurent Castellana“.

Un départ inattendu…
X.R.:
Laurent faisait partie des cadres et de l’histoire du club. Il prenait beaucoup de place dans le vestiaire. Ce que l’on s’est dit au moment de son départ restera entre nous. Il a fait un choix qui privilégie sa famille. Ses enfants ont la chance d’avoir un papa comme lui. Cela va juste me donner un peu plus de boulot dans les schémas de jeu”.

Le club progresse…
X.R.:
“Dans sa communication interne comme externe, il se met mieux en lumière. Le tournoi d’entreprises du 26 juin avec 32 équipes au centre de formation est une des preuves de la capacité du club à innover dans un projet costaud à mettre en place. Cela ne peut s’envisager que dans un esprit positif. C’est en innovant, en prenant des risques et en s’investissant au maximum que l’on progresse”.

L’intégration des jeunes formés au club  sera massive à la reprise.
X.R.:
” Cela a fait l’objet d’une fructueuse collaboration avec le centre de formation et plus particulièrement Bernard Gaspard, Fred Blairon et Gregory Dujacquier, le préparateur physique. On a collaboré sur le terrain pour faire passer des messages d’encouragement et des conseils de comportement. Ceux qui ont été choisis vont vivre une expérience qui ne sera que positive. On va les encadrer, les mettre dans les meilleures conditions psychologiques. Il n’y aura pas de quota. Ceux qui l’auront mérité, par leurs capacités et leur état d’esprit, resteront sans pression particulière. On est dans un processus d’éducation et de valorisation des talents. L’humain est essentiel dans notre projet”.

Le club franchit un cap sportif, la saison prochaine.
X.R.:
” Il est progressif. Il y aura globalement plus de séances d’entraînement pour tous. Cela a été un “petit” casse-tête de monter une programmation qui ne laisse personne sur le bord du chemin. Ni les jeunes, ni les nouveaux,  ni les anciens, ni ceux qui vont combiner travail et foot. Le staff a bien bossé”.

La barre de l’exigence est placée plus haut.
X.R.:
“Logique. Quand le président Patrick Remy assume et montre le cap, chacun au sein du club se doit d’apporter un plus à sa mission. Ce dépassement de fonction se traduit , à notre niveau, notamment dans la préparation individuelle sur laquelle joueurs et staff se sont entendus avant la reprise du 26 juillet, sous la forme d’un consensus gentleman”.